Les plantes du monde Part.2


GINGEMBRE

Originaire de la Malaisie et de l’Inde et cultivé également en Chine, en Indonésie et au Népal, le Gingembre (Zingiber officinale) est une des plantes principales de la Médecine Ayurvédique. Il est de la même famille que le Curcuma avec qui il s’associe très bien et décuple les effets. Les premières traces écrites sont vieilles de plus de 3500 ans et certains estiment que son usage remonte sûrement à plus de 5000 ans. Les Grecs et les Romains l’ont importé pour son usage comme condiment mais surtout pour ses vertus aphrodisiaques. La demande était telle que son prix explosa et seuls les plus riches pouvaient s’en procurer. En Asie, on l’utilisait traditionnellement pour soigner les problèmes d’estomac, de digestion, les nausées et la diarrhée. Aujourd’hui, l’usage du Gingembre est également à l’étude pour réduire la nausée post-opératoire et en -chimiothérapie.

 

Le Gingembre est riche en minéraux (dont surtout du manganèse, du phosphore et du magnésium), en vitamine B3, en vitamine C (pour le gingembre frais uniquement), en huile essentielle de gingembre, en lipides, protéines et glucides.

Ses vertus et bienfaits vérifiés, probables ou traditionnellement reconnus :

  • protège et aide le système digestif
  • combat la nausée de manière efficace (toute cause) ainsi que le mal de transport
  • antibactérienne et antivirale
  • fait baisser la fièvre et combat la douleur
  • tonifie, fortifie et renforce l’organisme (face à une maladie)
  • aphrodisiaque (en réalité il y a un effet tonique plus qu’un effet sur la libido) et il réchauffe le corps
Gingembre

Source photo vatadoshu, Common Wikimedia


Posologie et précautions :
De 2 à 5g de poudre de Gingembre quotidiens en plusieurs prises favorisent une bonne santé. Encore mieux, lorsqu’on l’associe à la Cannelle ou au Curcuma. On considère qu’il faut un minimum de 500mg par jour pour constater un effet. Comme c’est le cas pour des millions de personnes qui en consomment quotidiennement dans leurs plats, le Gingembre est sécuritaire et sans effets secondaires. Toutefois, certains pourront ressentir des brûlures d’estomac ou connaître un transit intestinal accéléré. Dans ce cas, il faut diminuer les doses et habituer progressivement l’organisme.

GINKGO BILOBA

Le Ginkgo Biloba est utilisé dans la Médecine Chinoise depuis plus de 4000 ans. C’est d’ailleurs de de la Chine qu’est originaire cet arbre très ancien, d’une résistance extrême (pollution) et qui peut devenir millénaire. Aujourd’hui, on trouve aussi l’arbre aux 40 écus en Europe où il est cultivé pour ses feuilles et ses fruits. De nombreuses études scientifiques ont prouvé l’efficacité du Ginkgo pour combattre les maladies dégénératives du cerveau. Il a sans doute bien d’autres vertus qu’ils nous restent à découvrir.

 

Composé essentiellement de Flavonoïdes, ces antioxydants ralentissent le vieillissement des cellules. On y trouve également des Gingolides-Bilobalides qui ont une action sur le système circulatoire veineux et cérébral.

Ses vertus et bienfaits vérifiés, probables ou traditionnellement reconnus :

  • protège le métabolisme et favorise le bon fonctionnement du corps et des organes
  • antioxydant puissant, ralentie le vieillissement
  • protège des maladies cardiovasculaires et favorise la circulation du sang (en particulier dans le cerveau) en apportant vivacité, concentration, réactivité, mémoire et une meilleure adaptation aux contraintes et à l’environnement
  • combat les maladies dégénératives du cerveau (démence, Parkinson, Alzheimer…)
  • combat les troubles respiratoires et l’asthme (usage en Chine)
Ginkgo biloba

Source photo Méteo2017, Common Wikimedia


Posologie et précautions :
De 500mg à 1500mg par jour, à répartir le midi et le soir (favorise le sommeil). Il faut faire une cure de plusieurs mois avec une pause d’une semaine toutes les 3 semaines pour ressentir des effets remarquables. En cas de troubles particuliers (troubles intestinaux, maux de tête…), diminuez la dose et recommencez en augmentant progressivement la dose. En effet, le Ginkgo n’est pas considéré comme adaptogène (il ne s’adapte aux besoins de notre organisme) et il faut veiller à ne pas dépasser la dose recommandée. Il n’y a pas d’effets secondaires aux doses recommandées (ou rarement). Toutefois, le Ginkgo (qui fluidifie le sang) est à éviter avec des médicaments anticoagulants comme l’aspirine (ou autres plantes qui fluidifient le sang) ou avant une opération chirurgicale. Demandez un avis médical pour les femmes enceintes, les personnes sujettes aux crises d’épilepsie, les épileptiques ou les hémophiles.

 

GINSENG

Originaire de la Chine et de la Corée du Nord, le Ginseng (Panax Ginseng) est utilisé depuis plus de 4000 ans. Considéré comme une panacée, son champ d’action est très large. Cette plante énergisante surnommée « racine de vie » aide particulièrement à fortifier l’organisme.

 

Sa composition est notamment riche en acides aminés, minéraux et vitamines du groupe B,C et E. Elle est dite adaptogène, c.à.d. que le corps prend uniquement ce dont il a besoin. Les qualités de Ginseng varient beaucoup et il est conseillé de choisir du Panax Ginseng rouge de Corée ou de vérifier le taux de Ginsénosides qui doit être le plus élevé possible. Evitez également le Ginseng mélangé à d’autres plantes (guarana, par exemple, pour compenser la mauvaise qualité du ginseng).

Ses vertus et bienfaits vérifiés, probables ou traditionnellement reconnus :

  • antifatigue par excellence, apporte énergie et vitalité, stimule le système immunitaire
  • stimulant (sain et puissant), traite la dysfonction érectile et le diabète type2 (usage traditionnel)
  • équilibrant du système nerveux (concentration, mémoire et sommeil profond)
  • soulage les manques physiques et émotionnels (décès, rupture, désaccoutumance…)
  • aide à retrouver la vitalité après une maladie ou une blessure.
Ginseng

Source photo Shizhao, Common Wikimedia


Posologie et précautions :
De 800mg jusqu’à un maximum de 2g par jour. Attention, car le Ginseng augmente les effets des autres excitants (café, thé noir…) et peut donc faire augmenter la tension artérielle ou donner des palpitations cardiaques. Il est recommandé de faire des cures de 3-4 semaines et de renouveler après 1 semaine de pose, sans dépasser 3 mois consécutifs sans pause. Elle peut également avoir tendance à augmenter les effets d’autres médicaments (anticoagulants par ex.) ou plantes prises dans le même temps. Evitez le surdosage et augmentez les prises progressivement. Aux doses recommandées, elle est sécuritaire et sans effets secondaires. Par ailleurs, certains la déconseillent dans le cas de troubles cardiaques, pour la femme enceinte ou qui allaite, chez l’enfant ou avant une prise de sang.

GOJI

Consommé depuis plus de 3000 ans, le Goji (et ses baies) est originaire d’Asie. Il pousse dans des zones humides et tempérées en Chine, au Tibet, en Mongolie... Aujourd’hui, on la cultive même en Europe et en Amérique du Nord. Cette plante bien connue et étudiée est considérée comme étant celle qui contiendrait le plus de vitamines, de minéraux et d’antioxydants.

 

La baie de Goji est extrêmement riche et notamment en vitamine C. Cela est d’autant plus vrai que la baie est fraîche. On y trouve donc diverses vitamines (A, B… et E), des acides aminés dont 8 essentiels et de nombreux polysaccharides. En plus, elle est composée de minéraux, d’oligo-éléments, de protéines. Mais ce qui lui vaut surtout sa grande réputation, c’est sa forte teneur en antioxydants (fruit de la jeunesse éternelle) et d’être le fruit le plus nutritif.

Ses vertus et bienfaits vérifiés, probables ou traditionnellement reconnus :

  • favorise la bonne santé générale, comble les états de carence
  • renforce le système immunitaire et diminue la fatigue
  • régule la tension artérielle, réduit l’hypertension
  • protège les organes vitaux dont le foie et les reins plus particulièrement
  • diminue le taux de sucre dans le sang
  • favorise le sommeil de qualité (usage traditionnel)
  • protège du vieillissement prématuré des cellules
Goji

Source photo avicmart, Common Wikimedia


Posologie et précautions :
Le Goji se trouve sous forme séchée, fraîche ou en jus. Prendre 2-3g de baies séchées par jour et faire une cure sur quelques semaines tout en augmentant la quantité jusqu’à 10-20g. Choisissez de préférence la variété Lycium Barbarum ou Lycium Chinense. La réaction de l’organisme face à cette plante dépendra de chacun. Durant les 2 premières semaines, on peut éprouver des sensations bizarres en raison de l’action rééquilibrante et épuratrice du Goji. En cas d’inconfort, diminuez ou stoppez la prise et ré-augmentez progressivement. A noter que le Goji contient beaucoup de vitamine C et une surdose n’est pas bénéfique. Certains déconseillent le Goji associé avec des anti-coagulants. Pour terminer, le Goji a peu d’effets secondaires et sa consommation régulière (voire quotidienne) ne pose pas de problème comme on peut le constater chez les asiatiques qui en consomment depuis des millénaires. A éviter toutefois pour les femmes enceintes et allaitantes. A noter également que son prix est des fois bien exagéré.

GUARANA

Le Guarana est une liane qui est originaire d’Amazonie. Les Indiens attribuaient au Guarana des propriétés dynamisantes et coupe faim. Ils l’utilisaient également pour soigner des maladies comme la malaria ou la dysenterie. Malgré des périodes de jeûne quelquefois forcées, les Indiens conservaient grâce au Guarana force, concentration et gardaient leurs sens en éveil. Ils la considéraient comme une plante sacrée qui permettait la communion avec la Nature. Aujourd’hui, le Guarana est mondialement connu et cultivé notamment au Brésil principalement pour sa vertu stimulante. En comparaison avec d’autres plantes stimulantes comme le Ginseng ou l’Ashwagandha, l’effet du Guarana est beaucoup plus rapide et efficace sur le court terme, ce qui lui donne alors un effet aphrodisiaque.

 

La Guaranine naturelle est la principale substance active du Guarana. On peut la comparer à la caféine mais beaucoup plus puissante et sans ses effets secondaires. En effet, les autres composants du Guarana auraient un effet régulateur de l’effet de la Guaranine. Le Guarana est nourrissant et on y retrouve aussi des vitamines (A, B…, E et PP), des minéraux, des acides aminés et quelques oligoéléments.

Ses vertus et bienfaits vérifiés, probables ou traditionnellement reconnus :

  • dynamisante, apporte de l’énergie et maintien l’organisme éveillé
  • favorise la concentration, la vigilance et augmente le ressenti (sens en éveil), stimule le système nerveux
  • stimule l’organisme et augmente l’endurance et la force
  • renforce le système digestif et le système immunitaire
  • coupe faim (diminue la faim en usage traditionnel) et brûleur de graisse
Guarana

Source photo Anita Fortis, Common Wikimedia


Posologie et précautions :
De 2 à 4g par jour voire plus si l’on ne consomme pas d’autres excitants et si l’on a un besoin temporaire particulier (examen, compétition sportive). A moins que l’on ne veuille pas dormir, il est préférable de consommer le Guarana le matin ou à midi. Attention, la prise quotidienne de Guarana pourrait développer une accoutumance et une dépendance! La qualité du Guarana doit être vérifiée car le taux de Guaranine peut se révéler faible dans les produits de mauvaise qualité ou simplement remplacée par de la Caféine. Le Guarana est sécuritaire mais reste un stimulant puissant. Sa consommation à haute dose ou associée avec d’autres excitants peut entraîner des effets secondaires gênants (palpitations cardiaques, hypertension artérielle…) qui s’estompent en quelques heures. Sinon, à dosage normal, les effets secondaires sont rares. Cette plante est à éviter pour les femmes enceintes ou qui allaitent ainsi que les jeunes enfants. Le Guarana est également à éviter pour ceux qui souffrent de troubles cardiovasculaires, d’ulcères gastriques, d’anxiété ou d’insomnies, d’hypertension ou d’hyperthyroïdie. Le Guarana n’est pas idéal pris avec des médicaments car la caféine peut augmenter ou diminuer leurs effets.

GRIFFONIA SIMPLICIFOLIA

Cette plante grimpante est originaire d’Afrique de l’Ouest et Centrale. La Griffonia (également appelée Bandeiraea) ressemble à une liane et on utilise principalement la graine.

 

Ce qui met en avant la Griffonia est qu’elle contient un acide aminé L-5HTP rare qui est le précurseur de la sérotonine, l’hormone du bonheur. Cette hormone joue effectivement un rôle majeur entre autres dans la régulation de l’humeur, du sommeil, de l’appétit, de la motivation et de l’anxiété (effets similaires à la Rhodiola Rosea). Sinon, on y trouve également de nombreux antioxydants, des vitamines et des sels minéraux.

Ses vertus et bienfaits vérifiés, probables ou traditionnellement reconnus :

  • combat la dépression profonde, les insomnies, le stress et la nervosité incontrôlable (plante n°1 !)
  • permet de lutter contre la démotivation, le découragement (bonne aide dans le cas d’un sevrage)
  • soulage et aide contre certaines pathologies mentales (épilepsie, autisme, hyper-excitation (enfant), Alzheimer, Parkinson, Gille de la Tourette).
  • aide et soulage les hypocondriaques
  • diminue la tension artérielle et régule les fonctions cardiaques
  • agit sur la sphère nerveuse et augmente la production de sérotonine (bien-être) et de dopamine.
Griffonia Simplicifolia

Source photo Tiago Bahi, Common Wikimedia


Posologie et précautions :
De 500mg à 1200mg par jour à répartir éventuellement dans la journée en mettant l’accent sur le soir pour faciliter l’endormissement (sauf si vous devez être vigilant et éveillé en soirée en raison de votre activité professionnelle). A noter que le taux de L-5HTP varie beaucoup d’un produit à l’autre (le prix aussi) et il faudra adapter la prise. Pour un produit titré à minimum 15% (ou 30mg par gélule), faites une cure de 3 semaines à 3 mois avec une coupure d’une semaine toutes les 2 semaines. Lorsque vous combinez la Griffonia avec d’autres plantes (bonne synergie avec le Ginseng ou le Rhodiola), attention aux effets démultipliés et allez y progressivement! La Griffonia est une plante sécuritaire sans effets secondaires et sans risque d’accoutumance. Toutefois, lors de la première prise, les effets peuvent s’avérer trop forts et il faut donc commencer par des petites doses pour habituer l’organisme et pour vérifier si la plante vous convient. Par ailleurs, il n’y a pas d’études sur les effets de l’association de cette plante avec des médicaments (comme les antidépresseurs par ex.). Cela sera donc à éviter car on considère que l’association plantes médicinales et antidépresseurs de synthèse ne fait pas bon ménage. Ce serait également le cas en l’associant avec le millepertuis, la gentiane ou le kawa-kawa. Pour terminer, son action sur les hormones est particulièrement forte et cela ne conviendra pas forcément à tout le monde (inconfort). En cas de contraception hormonale, il faudra aussi en parler à votre médecin et surveiller les effets. Elle est également déconseillée aux épileptiques, aux femmes enceintes ou qui allaitent.

N'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

 

Commentaires : 0