PNL Acteur de sa vie



Les leviers de transformation, les 4 piliers

 

Dans la vie, il y aura toujours des contraintes (Météo,retards, conflits..). Le monde est tel qu’il est et on ne peut pas le changer. Dans notre environnement, il y a des éléments sur lesquels on n’a pas de prise, pour lesquels on ne peut rien faire, pour lesquels l’on n’est pas responsable. Par contre on peut changer notre relation au monde !

 

Notre sentiment de pouvoir faire quelque chose face à une situation peut évoluer et on peut s’ouvrir au «monde des possibles». Il y a 4 paramètres qui peuvent faire une grosse différence.

 

Le premier « réflexe » (levier de transformation) à développer et rendre plus sensible est notre capacité d’être plus conscient de ce qui est important. Il s’agit de recentrer son attention sur ce qui est important pour nous. La première étape est donc déjà de savoir ce qui est important pour nous. En effet, plus on est conscient de ce qui est important pour nous, plus on pourra s’en occuper ! Les choses importantes peuvent être de plusieurs ordres : matériel, financier, relationnel, intellectuel, spirituel… S’occuper de soi mais aussi s’occuper des autres peut aussi être important pour nous. Nous sommes heureux à partir du moment où ce que l’on vit est en adéquation avec ce qui est important pour nous. Cela nous met en « joie » ! On est rassuré et cela fait du « bien ».

 

Pour savoir si ce que l’on vit est en adéquation avec nos priorités, il y a les émotions qui nous informent. Les émotions sont des alertes émotionnelles qui nous renseignent sur un besoin (peur = besoin de sécurité, colère = besoin d’être pris en considération…). Il s’agit donc pour nous de comprendre cette alerte émotionnelle qui a pour but de nous ramener à ce qui est important pour nous. Aider une personne en alerte émotionnelle, c’est l’aider à comprendre et la ramener à ce qui est important pour elle. Pour cela, il faut être à l’écoute de soi (et des autres), de ce que l’on vit intérieurement et de ne pas passer à côté de ce qui est important. Des fois il faut s’arrêter, ne rien faire et se poser la question « qu’est-ce-que je veux vraiment ? ».

Devenir-Zen.fr PNL

Avoir conscience de ce qui est important n’est pas suffisant et il faut développer un second « réflexe » qui est la vision du Futur, ce vers quoi l’on veut tendre. Le rêve fait partie de cette vision du futur (toute invention a tout d’abord été rêvée par quelqu’un, elle est née dans l’esprit d’une personne). Le rêve permet d’avoir une vision du futur. Cette vision permettra ensuite de définir des projets qui deviendront alors des objectifs. Pour qu’un objectif soit réalisable, il est nécessaire de le rêver afin de le voir, l’entendre et le ressentir et donc se le représenter par nos perceptions, nos sens (cerveau droit). La visualisation est importante car si nous avons une aspiration (un objectif), notre cerveau ne la comprendra pas tant que nous n’avons pas mis une image dessus, tant que nous ne nous la sommes pas représentée précisément dans notre tête. Si finalement j’arrivais à réaliser mon objectif, ça se passerait comment concrètement ? C’est ainsi, en se représentant les choses (mentalisation) avec précision, que l’on fait passer notre objectif du rêve (mentalisation) à la réalité (sensation).

 

Quand le cerveau (notre intelligence) sait ce qu’il veut, arrive à se le représenter, c’est beaucoup plus facile pour lui d’atteindre un résultat ! C’est donner du sens (perception) à ce que l’on veut, se mettre en adéquation entre ce que l’on fait et ce que l’on aspire. Par ailleurs, si l’on est bloqué face à un objectif (impression de ne pas être à la hauteur par exemple), réfléchir et imaginer comment ce serait si cela se passait bien, peut débloquer notre capacité à réaliser cet objectif en arrêtant notamment de se focaliser sur les obstacles, les contraintes. L’imagination, le rêve permet de développer notre créativité et de s’ouvrir à d’autres possibilités (champ des possibles). L’imagination permet de se focaliser sur le résultat plutôt que sur la contrainte. Résultat qui sera alors en cohérence avec notre aspiration.

 

Devenir-Zen.fr PNL

Je voulais jouer dehors avec les enfants mais il pleut ! Je suis contrarié car ma priorité était de passer un bon moment. Contrarié également car la pluie m’empêche d’être en adéquation avec mon aspiration (mon objectif). J’arrête de me focaliser sur la pluie, l’obstacle, le problème afin de revenir à ce qui est important ! J’imagine comment ce serait si je passais un bon moment (notre priorité), comment je ferais pour que ce soit le cas. Notre créativité cherchera et permettra de répondre à notre priorité qui est de passer un bon moment et cela en s’ouvrant à d’autres possibilités (jouer dans le garage, mettre de habits de pluie...).


Avec le premier pilier (nos priorités) et le deuxième (la vision d’un résultat), on fait également appel au troisième pilier qui est nos ressources (état ressources). Pour pouvoir travailler sur les 2 premiers piliers (leviers de transformation), il faut de la ressource (énergie, dynamisme, idée, créativité, constructivité, positivité…) qui permet de ne pas lâcher et de ne pas rester bloqué, focalisé sur la contrainte, le problème. Sans cette énergie ressource (état ressource), on aurait donc tendance à laisser tomber. Cet « état ressource », cette « qualité d’être » permet d’agir, de penser différemment et d’avoir l’élan nécessaire. Un état d’esprit positif, une énergie « ressources » positive permet d’adopter les bons comportements et les bonnes manières de penser pour aller vers nos objectifs. Entretenir un état d’esprit positif en permanence n’est pas évident mais nécessaire si l’on veut progresser. Mais avoir un état d’esprit positif se travaille et s’entretient. Cela demande à comprendre et à savoir gérer ses émotions notamment dans un contexte déstabilisant. Toutefois, on remarquera que lorsque nos priorités (pilier 1) et notre vision (pilier 2) sont alignées, alors cette cohérence intérieure nous anime et nous porte à nous réaliser ! Nous sommes remplis d’une énergie vivante et positive, pleins de ressources (pilier 3) !

 

Le quatrième pilier est notre relation avec l’extérieur, notre capacité à communiquer et être dans un lien de qualité qui fait grandir. Il n’y a pas d’évolution possible sans communication. Il s’agit d’être en phase avec nos relations et de trouver les attitudes qui favorisent la rencontre, le lien et surtout la collaboration. La relation avec l’extérieur est considérablement conditionnée par notre état interne (ressources, bien-être), notre mode de relation (constructive face à la différence), notre niveau de conscience et notre mode de perception du monde. Voir la page « s’ouvrir « au champ des possibles ».

 

 

Les 3 piliers « Vision du futur », « ressources » et « relations » travaillent concrètement au service du pilier principal qui est « nos priorités ». Quand les 3 fonctionnent correctement, alors nous sommes à même de réaliser nos priorités. A conditions toutefois que nous les connaissions afin qu’ils travaillent en accord avec nos aspirations (alignement entre notre vision et notre système de valeurs ou priorités).

Devenir-Zen.fr PNL

Pour résumer, vivre dans l’échec et en désaccord avec soi-même c’est :
-ne pas savoir ou ne pas être à l’écoute de ce qui est important pour nous (pilier « nos priorités »).
-ne pas être orienté « solution » mais focalisé « problèmes et contraintes » (pilier « vision du futur »).
-ne pas chercher à vivre un état d’esprit positif mais rester prostré dans une énergie négative, s’y complaire ou s’y noyé (pilier « ressources »).
-continuer à considérer que l’environnement et les autres sont à fuir ou à attaquer, surtout ne pas collaborer (pilier « relations »).

 

Au contraire,

il faut mettre en route le moteur de notre développement personnel. Une véritable cohérence (alignement) entre nos vraies priorités et notre visualisation concrète de l’objectif permet de créer une dynamique. Cette dynamique nous anime et nous fait nous sentir motivé et plein de ressources. Cette positivité nous ouvre à la communication constructive et la collaboration avec notre environnement. Ainsi, le moteur tourne à plein pour nous propulser vers notre objectif, notre vision du futur.


N'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

 

Commentaires : 0