Tai Chi Chuan style Yang en 37 mouvements



Cheng Man Ching et sa forme Yang en 37 mouvements

 

Le Tai Chi Chuan est pratiqué en Chine depuis des millénaires. Le style Yang (de la famille Yang) se démarque des autres par une impression de fluidité, de rondeur qui s’en dégage. L’harmonie naturelle des gestes lents, amples et circulaires donne également une impression de mouvements au « ralenti ». Les bienfaits d’une pratique régulière se fondent sur une activation des méridiens d’acupuncture qui permet alors de retrouver équilibre, détente et sérénité. 

 

Le doux gagne sur le dur et la souplesse triomphe généralement de la force. Voilà ce qu’avaient déduit les anciens en observant les combats entre animaux. En effet, la relaxation facilite la circulation du sang et de l’énergie dans les muscles. Elle permet plus de flexibilité, augmente le tonus et la souplesse. Tout cela nous rend de ce fait moins vulnérable face aux agressions extérieures. La Médecine Chinoise considère la pratique régulière du Tai Chi (et du Qi Gong) comme une technique essentielle de prévention des maladies. Elle permet un équilibrage des fonctions respiratoires, métaboliques et circulatoires.


« Un esprit calme et apaisé fait obstacle aux troubles de la santé et à la maladie » Classique de l’empereur Jaune.

 

Pour les chinois, l’homme est situé entre Ciel et Terre et il doit raffiner les énergies qui le traversent pour les redistribuer à l’Univers. Au passage, il en profite pour améliorer sa santé et prolonger sa vie. Le Qi Gong ne nécessite pas des efforts particuliers ou d’une souplesse importante. Il est en général facile et agréable à pratiquer.  Le Tai Chi chuan, lui, est une forme complexe de Qi Gong dont l’apprentissage et les principes sont plus difficiles à acquérir. Il est effectivement recommandé de pratiquer d’abord le Qi Gong avant de se lancer dans le Tai Chi Chuan.

 

Traditionnellement, il est dit que si le Qi Gong (statique) permet de trouver (sentir) le mouvement interne par le calme extérieur, le Tai Chi Chuan s’attache à trouver le calme intérieur dans le mouvement extérieur. Le Tai chi Chuan est effectivement souvent considéré comme une méditation dynamique.

 

« Le tai ji quan est un art qui vous apprend à ne pas trop attendre, à ne pas vous en faire pour le lendemain et à ne pas être envieux de ce que vous n’avez pas. Le mouvement vient de la tranquillité. » Cheng Man Ching.


Cheng Man Ching, cliquez pour en savoir plus sur sa vie !

Le Tai Chi Chuan style Chen Man Ching, la forme aux 37 pas

 

Cheng Man Ching publia en 1950 un livre appelé « les treize traités de maître Cheng sur le Tai Chi Chuan ». Il y présenta sa forme en 37 pas (ou forme Yang en 37 mouvements) que Cheng disait adaptée à la société moderne. Tout en décrivant l’influence bénéfique sur la santé (résultant vraisemblablement des constatations sur sa propre santé), il y détailla également le sens martial des gestes afin de préserver la tradition martiale du Tai Chi Chuan. 


La forme courte en 37 pas (simplifiée ou plutôt « essentialisée ») est inspirée de la forme longue en 108 mouvements de son maître Yang Chen Fu (qui lui même l'avait appris auprès de Yang Lu Chan à l'origine de cette forme 108). Il est important de noter que si la forme de Yang Chen Fu comporte bien 108 mouvements, il n'y a en fait que 37 mouvements différents car certains sont répétés à plusieurs reprises. Même si les mouvements portent souvent des noms poétiques, la forme 108 (ou grand enchaînement) est clairement martiale et retrace un combat fictif avec ses esquives, ses frappes et ses projections. Elle est une véritable préparation et formation à la pratique martiale. 

 

Malgré ses 20 années de pratique, Cheng insistait pour dire que cela n’était pas sa forme mais celle de la famille Yang (Tai Chi style Yang). Cela par respect pour son maître (Yang Cheng Fu) dont il fût le fervent disciple pendant 8 ans. Pourtant, la forme en 37 mouvements a tout de même certaines caractéristiques propres comme des pas d’ampleur moyenne, une position du dos verticale et les mains dans le prolongement des bras (poignets rarement pliés). Une autre caractéristique remarquable est la douceur, la délicatesse et la grâce qui émanent de cette forme et que Cheng a su infuser. La douceur, véritable source de transformation intérieure, est issue de ses longues recherches sur l’Alchimie interne Taoïste et de sa pratique quotidienne de la méditation taoïste. C’est seulement après sa mort que ses élèves parleront alors d’un style « Cheng Man Ching ».

 

« Les êtres humains apprécient la complexité et négligent la simplicité. Mais le tai ji quan (ou Tai Chi Chuan) est simple. Moins, c’est plus. Si vous croyez que le tai ji quan est appelé « la longue boxe » à cause du nombre de ses postures, vous vous trompez malheureusement. C’est à cause des qualités de douceur, de continuité ininterrompue de ses mouvements. Plus le tai ji quan est simple, plus il est naturel, plus il est correct. » Cheng Man Ching.




Les 37 mouvements de la forme Yang

Préparation (1)

Ouverture (2)

Tourner à droite (3)

Parer (4)

Saisir la queue de l’oiseau (5)

Enrouler et Presser (6)

Séparer les mains et Repousser (7)

Simple fouet (8)

Jouer du Pipa (9)

Tirer et Donner un coup d’épaule (10)

La Grue blanche déploie ses ailes (11)

Brosser le genou et Repousser(12)

Jouer du Pipa à gauche (R)

Brosser le genou et Repousser (R)

Pas avant, Bloquer et Coup de poing (13)

Libérer le bras et Repousser (14)

Tourner et Terminer la première partie (15)

Emporter le tigre dans la montagne (16)

Enrouler à l’oblique et Presser (R)

Séparer les mains à l’oblique et Repousser (R)

Simple fouet à l’oblique (R)

 

 

Poing sous le coude (17)

Repousser le singe à droite (18)

Repousser le singe à gauche

Repousser le singe à droite

Vol oblique (19)

Mouvoir les mains comme des nuages I (20)

Mouvoir les mains comme des nuages II (R)

Mouvoir les mains comme des nuages III (R)

Mouvoir les mains et Fouet (21)

Simple fouet isolé (R)

Le serpent qui rampe (22)

Le Coq d’or sur la jambe gauche (23)

Le Coq d’or sur la jambe droite (R)

Caresser l’encolure du cheval à droite (24)

Séparer les mains et coup de pied droit (25)

Caresser l’encolure du cheval à gauche (R)

Séparer les mains et coup de pied gauche (R)

Tourner et coup de pied avec la plante (26)

Brosser le genou gauche et Repousser (27)

Brosser le genou droit et Repousser (R)

Brosser le genou droit et Coup de poing (28)

 

Saisir la Queue de l’oiseau (R)

Enrouler et Presser (R)

Séparer les mains et Repousser (R)

Simple fouet (R)

La fille de jade – premier coin (29)

La fille de jade – deuxième coin (R)

La fille de jade – troisième coin (R)

La fille de jade – quatrième coin (R)

Parer (R)

Saisir la queue de l’oiseau (R)

Enrouler et Presser (R)

Séparer les mains et Repousser (R)

Simple fouet (R)

Le Serpent qui rampe (R)

Pas avant et Former les sept étoiles (30)

Pas arrière et Chevaucher le tigre (31)

Balayer le lotus et Coup de pied circulaire (32)

Fin de Coup de pied circulaire (33)

Bander l’arc et Tirer sur le tigre (34)

Pas avant, Bloquer et Coup de poing (35)

Libérer le bras et Repousser (36)

Tourner et terminer la deuxième partie (37)



Les bienfaits du Tai Chi en général

 

Bien que le Tai Chi soit un ensemble d’exercices lents et doux, la Harvard Medical School considère que sa pratique offre plusieurs avantages fondamentaux. Il contribue au renforcement musculaire, entretient la flexibilité du corps, maintient et affine notre sens de l’équilibre et fait travailler notre cœur. Des chercheurs de Harvard affirment même qu’une pratique régulière (sur au moins 12 semaines) permet d’acquérir un corps sain, un cœur fort et un esprit aiguisé.

 

La State Medical society of Wisconsin rapporte de son côté que le Tai Chi (et le Qi Gong) est particulièrement efficace pour les personnes âgées. On lui prête d’ailleurs des vertus antivieillissement. Il est une approche peu technologique qui prévient l’incapacité et maintient la performance physique quel que soit l’âge. De plus, ces exercices peuvent être facilement adaptés, personnalisables selon la forme physique et la santé de chacun.

 

Le Tai Chi a pris source dans de multiples traditions asiatiques. Il est un exercice « corps-esprit » qui combine arts martiaux, respiration, médecine traditionnelle et philosophie. Plus difficile à appréhender par les occidentaux, il fait aussi appel à un concept philosophique oriental de force vitale ou énergie vitale, le Chi (ou Qi).

 

Un article de l’American Journal of Health Promotion combinant plus de 70 articles publiés note des améliorations de la densité osseuse, du fonctionnement cardio-pulmonaire, de la forme et la capacité physique, de la qualité de vie, du système immunitaire et des symptômes psychologiques.

 

La Tai Chi est donc recommandé dans les cas suivants (entre autres):

-stress chronique

-douleurs musculaires et articulaires (arthrose, tendinite)

-fatigue, manque de tonus, capacité physique limitée

-troubles du sommeil, troubles de l’attention (TDAH)

-système immunitaire déficient et sensibilité aux infections et maladies

-problèmes circulatoires, lymphatiques, digestifs et rénaux

-difficulté de récupération après une blessure ou maladie

 

Chercher à rester debout et stable dans un univers qui change constamment, sans comprendre ce qui ne change pas, c’est passer à côté de l’essentiel » Cheng Man Ching

Source : Anna Frodesiak, Common Wikimedia
Source : Anna Frodesiak, Common Wikimedia

Les bienfaits du Tai Chi à tout âge

 

La flexibilité 

Le Tai Chi stimule la flexibilité du haut et du bas du corps, la coordination et la force. Les exercices du Tai Chi chauffent, étirent et détendent les muscles ainsi que les articulations réduisant alors la raideur et les douleurs.

 

L’équilibre

Le Tai Chi améliore la proprioception (sensations qui assurent l’équilibre), la capacité à sentir son corps dans l’espace et la force musculaire nécessaire à un bon équilibre et une bonne coordination. En général, ces facultés déclinent avec l’âge et le Tai Chi permet de les maintenir voire de les restaurer. Le Tai Chi aide donc à prévenir les chutes et les blessures et à se sentir plus libre et à l’aise dans son corps.

 

La force musculaire

Le Tai Chi renforce en douceur la force musculaire du corps dans sa globalité. Le bas du corps avec notamment les jambes, le bassin, l’abdomen et le dos est plus fort, plus puissant, plus stable améliorant ainsi l’ancrage du corps. Le Tai Chi sollicite effectivement des muscles que nous avons tendance à oublier avec l’âge.

 

La santé cardiaque

Des études ont montré que la pratique régulière du Tai Chi renforce le cœur et la résistance des vaisseaux sanguins. Il calme un système nerveux hyperactif et réduit la pression artérielle permettant d’améliorer la respiration et de réduire les symptômes inflammatoires. Pour la Harvard Medical School, pratiquer le Tai Chi à vitesse accélérée a des effets similaires à la marche rapide.

 

Le stress, l’anxiété et la dépression

Le Tai Chi est plus qu’un simple exercice corporel. Il est une activité corps-esprit avec une forte dimension spirituelle. Il favorise une plus grande conscience de soi, soulage du stress (baisse du cortisol) et favorise des effets positifs sur la dépression et l’anxiété. La concentration nécessaire, la respiration contrôlée, la pratique en extérieur et en groupe (connexion sociale) y sont sans doute pour quelque chose. Apaisement spirituel, patience, compassion, acceptation, voilà par exemple des effets observés par les pratiquants.

 

L’attention

Des études suggèrent que le rythme lent, la concentration portée aux détails des gestes circulaires ainsi que la respiration guidée calment l’esprit (antiparasitage) et améliorent la capacité d’attention. Le Tai Chi est souvent décrit par les pratiquants comme une méditation en mouvement qui éloigne les pensées parasites, errantes ou la rumination. Le recours à la visualisation, l’imagerie ou même des mantras améliorent encore cet effet.

 

Cheng Man Ching, cliquez pour en savoir plus sur sa vie !

Sources de l'article :

www.federation-chengmanching.fr

www.aufildesoi.org

www.lavoiedutaichi.jimdo.com

www.les37pas.com

www.taichitortue.com

www.lecercledesnuages.com

www.shen-long.net

www.therapeutesmagazine.com (traduction de www.draxe.com et www.ncbi.nlm.nih.gov)


N'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

 

Commentaires : 0