Les huiles essentielles



L’utilisation des huiles essentielles (HE) naturelles pour se soigner remonte à des milliers d’années. En effet, l’aromathérapie s’inspire des traditions médicales des Egyptiens, des Perses, des Hindous, des Grecs et des Chinois. Les médecins, alchimistes ou guérisseurs prescrivaient ces huiles essentielles pour calmer la douleur, décontracter le corps, donner de la force ou au contraire favoriser le sommeil mais aussi pour éloigner les mauvais esprits (Ail). Pour eux, ces plantes pressées ou distillées dès l’Antiquité contenaient un concentré du meilleur de la plante.

 

Aujourd’hui, les huiles essentielles sont obtenues par distillation de fleurs, de fruits ou d’autres parties de la plante (racines, feuilles, graines…). On les utilise pour soigner de nombreux troubles et dysfonctionnements, qu’ils soient physiques ou psychiques. Un usage quotidien d’huiles essentielles adaptées à son état de santé, préserve l’équilibre de l’organisme et le bon fonctionnement des organes, prévient les infections, stimule et tonifie.

huile essentielle

Alambics utilisés pour produire de l'huile essentielle d'ylang-ylang à Nosy Be, Source : HoneyGaLe, Common Wikimedia


 

Les huiles essentielles sont des essences et doivent donc être considérées comme des concentrés très puissants. Il faut, par exemple, 4 tonnes de pétales de rose pour obtenir 1 litre d’HE. On les utilise diluées avec des huiles végétales, avec des solutions alcooliques ou simplement avec de l’eau. Selon l’huile essentielle, elle peut être administrée par voie externe (application locale, bain, inhalation, fumigation, bain de bouche) ou par voie interne (à avaler avec de l'eau, du miel, un peu d'huile d'olive, sur un comprimé neutre ou en suppositoire).

 

Les propriétés des HE sont très différentes les unes des autres car leurs compositions chimiques le sont également. Toutefois, certaines propriétés sont communes comme une absorption facile par la peau, par les voies respiratoires ou par l’organisme dans le cas d’une administration par voie interne. L’action des HE peut être antiseptique, anti-infectieuse, antiparasitaire, antalgique, diurétique, antitussif, expectorante… On peut aussi les classer selon leurs propriétés ou rayons d’action :

  • HE antiseptique, antibactérienne et anti-infectieuse (estragon, eucalyptus, lavande, menthe poivrée, thym, ylang-ylang…)
  • HE antidouleur, antalgique, analgésique (camomille romaine, estragon, menthe poivrée…)
  • HE stimulante, tonique, antidépresseur (camomille romaine, lavande, rose…)
  • HE gastro-entérique, hépatobiliaire et rénal (citron, romarin, marjolaine…)
  • HE cardio-circulatoire et lymphatique (ail, anis…)
  • HE broncho-pulmonaire et respiratoire (cyprès de Provence, eucalyptus…)

Les HE possèdent des propriétés étonnantes et peuvent rendre d’immenses services pour soigner ou soulager des maux quotidiens. Mais utiliser ces substances actives même naturelles doit se faire avec précaution tout en respectant les doses d’usage. Un avis médicale peut s’avérer nécessaire pour les femmes enceintes, les enfants en bas âge, les personnes âgées ou sujettes aux allergies.

 

« Pour se garder en bonne santé, il faut, chaque jour, prendre un bain aromatique et se soumettre à un massage parfumé » Hippocrate (460-370 Av J-C).

 

Tableau des 15 huiles "essentielles"

Huiles essentielles vertus

N'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

 

Commentaires : 0