PNL S'ouvrir au "champ des possibles"


Voir l'introduction à la PNL de ce dossier.


Progresser et réussir

 

S’ouvrir au « champ des possibles » pour progresser et réussir.

 

Comprendre est une chose mais c’est souvent insuffisant pour changer. Alors que comprendre la mécanique neuronale permet de changer ses automatismes. La philosophie de la PNL, c’est comprendre comment ça marche et surtout « Pourquoi certains s’en sortent mieux face à certaines situations ? ». « Que font-ils mieux ? »

 

Face à un problème, notre réaction, notre comportement génère un résultat. Ce n’est pas le pourquoi qui nous intéresse mais le comment ça marche. On ne cherche pas à résoudre un problème mais plutôt à le dissoudre. La philosophie de la PNL peut donc se résumer par : « Quand c’est possible, ça se passe comment ? » Il s’agit alors d’analyser les processus de l’excellence en vue de leur reproduction.

 

En effet, on se rend compte qu’il y a des modèles « qui marchent » qu’on peut retrouver, qu’on peut intégrer et transmettre à d’autres. Lorsque je réussis, qu’est ce qui a fait que cela a été possible pour ensuite pouvoir le reproduire.


 

Concrètement quel changement opérer ? Il faut clairement améliorer les échanges car il n’y a pas d’évolution sans communication !

 

Il faut améliorer les échanges avec soi et avec les autres. La PNL s’intéresse à ce qui va favoriser, accentuer, renforcer et mettre de la qualité dans les échanges pour les rendre plus efficaces. Ainsi on dépense moins d’énergie pour de meilleurs résultats et souvent aussi plus de plaisir.

 

 

1) Analyse de mon niveau de Conscience

 

 

L’évolution est un système de croissance permanent qui n’a pas de fin. Selon la situation donnée, quel est mon niveau de conscience ?


  • Niveau 1- Être Inconsciemment incompétent (II), c’est ne pas avoir conscience que les choses pourraient se passer autrement. On vit dans les automatismes. J’ai toujours fait comme ça et pourquoi changer ?
  • Niveau 2- Être Consciemment incompétent (CI), c’est prendre conscience qu’on se limite alors qu’il y a un choix plus large. On s’ouvre à un champ de conscience plus large. J’ai toujours fait comme et je sais que je pourrais faire autrement (je sais que je pourrais gagner). Mais je continue à faire comme ça.
  • Niveau 3- Être Consciemment Compétent (CC), C’est se dire que je peux changer, j’en ai conscience et de temps en temps je le fais. Lorsque quelqu’un à un point de vue différent, je ne cherche plus forcément à défendre le mien par automatisme (réflexe). Mais ce n’est pas 100% intégré et l’ancien schéma peut encore revenir. J’ai toujours fait comme ça, mais je peux faire autrement et j’essaye !
  • Niveau 4- Être Inconsciemment Compétent (IC), c’est avoir intégrer le changement, l’ouverture à une multitude de possibilités et cela de façon automatique. Un peu comme quand on roule en voiture , on sait rouler et on ne réfléchit plus à ce qu’il faut faire. Je peux faire autrement et j’essaye automatiquement.

 

  • Niveau 5- Être Méta-conscient, c’est être Inconsciemment Compétent mais en plus analyser et revenir sur les automatismes pour comprendre ce que l’on fait exactement (processus). Je peux faire autrement, j’essaye automatiquement et je reviens dessus pour comprendre mes actions (processus).
      
     

2) Analyser mon mode de relation et de communication

 

Nos relations sont un facteur déterminant dans notre dynamique de croissance car il n’y a pas d’évolution sans communication.

 



Dans certaines situations, à quel niveau de communication appartenez-vous ? :


  • Niveau 1- Mode d’attaque et de fuite avec des degrés différents selon la situation et l’émotion.
    Il n’est pas d’accord avec moi et je vais lui prouver que j’ai raison ! Il ne pense pas comme moi et je préfère l’éviter ! 
  • Niveau 2- Mode avec intégration de la différence. C’est une communication tournée vers la croissance. Mon interlocuteur n’est pas quelqu’un à fuir ou à battre mais quelqu’un avec qui construire. Pour cela, il faut changer un certain nombre de réflexes surtout en situation de stress. Construire avec la différence n’est pas naturel et pourtant cela peut être bon pour nous, pour notre croissance. Il n’est pas d’accord avec moi et il a le droit ! Il ne pense pas comme moi et c’est intéressant !

 

3) Analyse de mon état intérieur


Notre comportement relationnel et notre réaction sont liés à notre état émotionnel intérieur (bien-être ou mal-être).


Lorsqu’on se sent bien, on développe des aptitudes positives relationnelles (ouverture). Au contraire, quand on se sent mal, on a des attitudes néfastes à la relation avec retrait ou attaque (fermeture). Plus notre état interne (sentiment) est positif, plus on est capable de donner naturellement (créativité, ouverture, énergie, engagement, intelligence…). L’état interne conditionne le développement et il faut donc être à l’écoute de son état intérieur et le transformer.

 

 

 

4) Analyse de mon mode de perception du monde

 

L’environnement et surtout notre vision du monde conditionnent nos sentiments, notre état intérieur.

 

Notre regard sur nous, sur les autres et sur la vie en général conditionne notre état interne, nos sentiments. Notre mode de perception conditionne donc instantanément nos sentiments. Cette vision du monde peut nous limiter et nous faire croire que les choses sont possibles ou non.


 

Je me trouve nul = je me sens nul (je me sens mal) (état interne) = je suis incapable de faire face (comportement).

 

De plus notre histoire personnelle conditionne également notre façon de réagir à une situation. Elle est notre référence comparative à la situation et elle induira automatique une façon de réagir inconsciente. Toutes nos réactions sont conditionnées par notre histoire, notre passé, notre expérience acquise.

 

Mon ex m’a menti = les hommes sont des menteurs (pensée inconsciente) = je suis méfiant avec les hommes (comportement).

 

Notre réaction face à une situation découle essentiellement de notre interprétation du monde, de l’interprétation personnelle qu’on donne à cette situation. En réalité, on ne perçoit qu’une partie de la réalité et vu d’un angle différent, notre réaction pourrait être complètement différente.

 

Il m’appelle tous les jours il ne m’a pas appelé aujourd’hui il lui est arrivé quelque chose !


Vu d’un autre angle : son téléphone est en panne… il a oublié…il a eu un empêchement…il a oublié son téléphone…il n'a plus de batterie…

 

Lorsque l’on réagit mal à une situation, ce n’est pas la situation qui en est à l’origine mais l’interprétation gênante qu’on lui donne. Cela peut être juste mais on peut se demander s’il n’y a pas une autre façon de voir les choses ou de les interpréter. En effet, une situation peut être déstabilisante compte tenu de notre passé ou notre expérience mais avec le temps il est possible de s’adapter et de voir les choses sous un angle différent.

 

Mon copain est espagnol et il est cool les espagnols sont cools !
Je me suis fait agresser par un ivrogne les gens qui boivent de l’alcool sont dangereux !

 

Inconsciemment notre réaction face à un ivrogne ou un espagnol sera liée à l’expérience que l’on aura pu avoir. En réalité, les espagnols ne sont pas tous cools et les ivrognes pas tous dangereux ! Prendre conscience de la généralisation automatique de notre inconscient permet d’envisager les choses sous un autre angle (et de changer son mode de perception).

 

Mon copain est espagnol et il est cool j’ai passé du bon temps avec un espagnol mais ils ne sont peut-être pas tous comme lui.
Je me suis fait agresser par un ivrogne certains qui boivent de l’alcool deviennent dangereux, d’autres savent se tenir.

 

Devenir-Zen.fr PNL

 

Synthèse :

Nos perceptions entraînent un état interne qui va conditionner notre rapport au monde et entraîner un comportement d’ouverture ou de fermeture.

La qualité de notre rapport au monde ainsi que notre niveau de conscience face à nos perceptions vont faire que nous arriverons ou non à profiter d’une situation, s’enrichir de celle-ci et croître.

Vivre dans un mode automatique, c’est se couper de la multitude de possibilités ouvertes (champ des possibles). Vivre dans la conscience, c’est avoir la possibilité de choisir !

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

 

Commentaires : 0