Les bienfaits du chlorure de magnésium


Nous sommes presque tous en carence de magnésium !

 

La carence en magnésium serait aujourd’hui un mal répandu. Le magnésium est pourtant un composant essentiel (vital) au bon fonctionnement de notre organisme et à l’équilibre de notre système nerveux.

 

La nourriture moderne (agriculture intensive, raffinage, plats industriels…) contient effectivement moins de magnésium. Il suffit de comparer le taux de magnésium d’un pain industriel à la farine blanche d’aujourd’hui (25mg de magnésium pour 100g) par rapport à un pain complet au levain avec des céréales traditionnelles (140mg de magnésium pour 100g). Il y a 50 ans, 400-500g de pain permettait de couvrir les besoins journaliers en magnésium. De plus, une consommation riche en sel, en viande et produits laitiers acidifie notre organisme (acidose chronique). Pour lutter contre cette acidose, notre organisme utilise notamment le magnésium pour neutraliser ce déséquilibre.

 

Notre corps ne produit pas de magnésium et il doit donc le puiser dans l’alimentation. Il ne s’accumule pas non plus dans le corps (pas de stock) et l’excédent est éliminé grâce aux reins dans les urines. On estime que le corps humain contient environ 24g de magnésium.

 

 

 

Après ingestion, le magnésium se retrouve dans le sang. Mais l’essentiel, c’est surtout dans les cellules, dans les os et les dents qu’il va aller se loger. Aujourd’hui, c’est par une prise de sang que l’on détermine si l’on est carencé ou non en magnésium. Pourtant, cela ne nous donnera que peu d’informations significatives sur notre taux réellement présent dans nos cellules et nos os.


Nous avons besoin d’environ 6mg de magnésium par jour et par kilo. Toutefois, ce besoin va grandement dépendre du sexe, de l’âge, du mode de vie et de l’état de santé de la personne. Les adolescents en phase de croissance et les femmes enceintes ou qui allaitent ont un besoin en magnésium accru. Il est probable que certains individus aient d’ailleurs besoin de bien plus, voire du double par rapport à d’autres. En effet, les fortes chaleurs (sudation), le sport, les efforts intenses, les bouffées de chaleur, les transpirations nocturnes diminuent notre taux de magnésium disponible.

 

Pour donner une idée, voici l’apport nutritionnel en magnésium recommandé en France :

-homme de 80Kg = 480mg/jour

-femme de 55kg = 330mg/jour

-enfant = 250mg.jour

 

On considère aujourd’hui qu’environ 75-80% des individus sont carencés en magnésium et les femmes un peu plus que les hommes. Certains articles donnent même des chiffres plus élevés. Une carence se manifeste généralement par une fatigue, une baisse du moral, de la nervosité ou des insomnies inhabituelles. La raison est que le magnésium est absolument nécessaire à notre organisme ! Il intervient dans les processus biochimiques, enzymatiques (il est présent dans plus de 300 enzymes nécessaires aux réactions chimiques), la synthèse des protéines (les briques de votre corps) et des acides nucléiques, la reproduction cellulaire, la production d’énergie, la transmission des influx nerveux… Il participe donc à la bonne marche de toutes les fonctions dans notre organisme et en particulier la production d’énergie. Comme nous ne disposons pas de réserves de magnésium (pas de stockage), il est donc indispensable de veiller à un apport journalier pour faire face aux besoins. Une insuffisance chronique pourrait entraîner des troubles graves pour ne pas dire mortels.

 

Voici quelques symptômes qui peuvent faire suspecter une carence en magnésium :

 

-une difficulté à s’endormir ou des réveils nocturnes (tension permanente)

-fatigue dès le réveil, impression « d’être dans le brouillard » ou de « tête pas claire »

-état d’épuisement avec fatigue psychique et pertes de mémoire, confusion

-maux de tête et migraines

-palpitations, spasmes viscéraux

-constipation ou transit intestinal ralenti, digestion difficile

-règles douloureuses

-hyperémotivité, montée de stress rapide

-hypersensibilité physique (bruit, lumière, toucher…), impression d’agression par l’environnement

-hypersensibilité à la douleur, hypersensibilité chimique (réactions, allergies…)

-nervosité, angoisse, anxiété, irritabilité, vertiges

-spasmophilie, crampes musculaires, crise de tétanie, tremblements, spasme de la paupière

-sensation nauséeuse au niveau du plexus (nœud), extrémités froides

-hypersensibilité au climat chaud ou froid (inconfort, difficulté à supporter)

-tension permanente, raideur musculaire, douleur dorsale, aux épaules ou de la nuque

 

Il est important de souligner que des troubles gastro-intestinaux peuvent entrainer une moins bonne assimilation du magnésium et donc une carence, l’absorption du magnésium se faisant effectivement dans l’intestin grêle. Il en va de même d’une carence en vitamine D ou B6 (souvent associé au Mg) qui aident à l’absorption dans l’intestin. Il apparaît que l’allergie au gluten (maladie cœliaque) engendre, elle aussi, une malabsorption du magnésium. Suivre un régime peut également être à l’origine d’une carence.

 

Le rythme de vie a clairement une incidence sur les besoins en magnésium. Le stress provoque un besoin accru en magnésium et ce manque amplifie notre sensibilité au stress et amoindrie notre capacité de résistance. Il se crée alors un véritable cercle vicieux que seul un apport complémentaire en magnésium pourra rompre ou éviter.

 

Le chlorure de magnésium, c’est quoi ?

Le chlorure de magnésium est un sel marin cristallisé dont la formule chimique est MgCl2. Il est obtenu en faisant couler de l’eau à travers du sel de mer non raffiné afin que celle-ci se gorge des minéraux. Ensuite, après séchage, on obtient des cristaux de chlorure de magnésium (principal composant) que l’on retrouvera ensuite sous forme de poudre ou de paillettes. Le magnésium existe sous de nombreuses formes et le chlorure de magnésium présente l’avantage d’être très soluble dans l’eau et facilement assimilable par l’organisme


 

Plus directement, on peut trouver ce chlorure de magnésium dans le sel de mer ou directement dans l’eau de mer. Attention toutefois au sel de table raffiné qui n’en contient malheureusement plus beaucoup (mais surtout du chlorure de sodium).

 

Dans le commerce, on peut aussi le trouver sous le nom de « Nigari » qui est le nom japonais donné au chlorure de magnésium peu raffiné. Il est connu et utilisé depuis des siècles en Asie et utilisé notamment pour la fabrication du Tofu (action coagulante). Le Nigari est souvent plus concentré que le chlorure de magnésium vendu en pharmacie. Il serait plus agréable à boire et mieux toléré par nos intestins.

 

On trouvera aussi du magnésium dans de nombreux aliments comme les légumes verts (épinards, haricots…), les légumes secs (pois, lentilles…), les céréales complètes, le cacao, les fruits oléagineux (amandes, noix, noisettes…), les graines (sésame, tournesol, courge),  le germe de blé, le riz complet, les pâtes complètes, le sarrazin, la banane, l'avocat, les fruits de mer. Il y a bien sûr également les eaux minérales avec un bémol. Le magnésium d’origine végétale (organique) serait plus facilement assimilable par notre organisme que le magnésium d’origine minérale (inorganique). On trouve également du magnésium dans des plantes riches en chlorophylle comme la chlorella par exemple, le thé blanc (plus que le vert et le noir) ou le thé « magique » rooibos (sans théine et riche en minéraux).


 

Dans notre article, nous évoquons principalement le chlorure de magnésium en poudre ou en paillettes. Mais on peut trouver du magnésium sous la forme simple de comprimés en pharmacie (quelquefois associés à des vitamines). Certains comprimés sont composés d’oxyde ou d’hydroxyde de magnésium très riche en magnésium mais malheureusement peu assimilable par l’organisme (et surtout pas chers à fabriquer…). D’autres, comme le lactate et l’aspartate de magnésium que vous trouverez dans des produits connus, peuvent avoir des effets secondaires (anxiété, excitation…). Le magnésium marin, lui, est souvent un mélange de magnésium (oxyde, sulfate, chlorure…) pas très biodisponible avec certains magnésium insolubles. Un bon point pour le gluconate, le citrate, glycinate et bisglycinate de magnésium bien tolérés et assimilables par notre organisme. Nous privilégions donc le chlorure de magnésium en poudre dilué dans de l’eau qui est un bon compromis prix/richesse en magnésium/biodisponibilité et avec l’avantage d’être sans additifs inutiles. L'idéal, serait le malate de magnésium, riche et biodisponible, avec l'avantage d'être "doux" pour les intestins et peu acidifiant pour l'organisme (effet négatif du chlore). Il serait également plus indiqué pour les personnes fragiles des reins ou du système digestif.

 

Le magnésium peut aussi passer la barrière de la peau et on peut donc se faire un bain de sulfite de magnésium pour se détendre (sels d’Epsom).

 

Quelles sont les vertus du chlorure de magnésium ?

Malgré le fait qu’on le trouve partout et qu’il ne soit pas bien cher, on connaît finalement assez peu ses bienfaits. Une raison est peut-être qu’il n’a pas véritablement un grand intérêt commercial.

 

Le chlorure de magnésium est avant tout reconnu pour son action anti-stress, son action stimulante sur l’organisme et le système immunitaire. On lui attribue également des bienfaits sur le système cardio-vasculaire (action antiinflammatoire, réduction de la pression artérielle) et sur la prévention du diabète (régulation du sucre dans le sang grâce au magnésium).

 

Il est un allié anti-stress car le magnésium est indispensable pour stabiliser notre système nerveux. Des carences en magnésium et en sels minéraux en général peuvent être à l’origine de la fatigue, d’insomnies et faciliter l’apparition de l’anxiété ou de la dépression.

 

On prête au chlorure de magnésium une vertu euphorisante. Un verre (préparation) serait un remède efficace contre la déprime saisonnière mais aussi contre la dépression, les troubles de l’humeur ou la bipolarité. Un effet positif sur le dynamisme est souvent un des premiers effets observés lors de la prise de magnésium. Pour d'autres, au contraire, c'est une fatigue plus importante avec une envie de dormir pour rattraper une carence de sommeil.

 

Un autre effet, serait une détente des muscles du corps (effet sédatif). Pour se contracter, le muscle a besoin de calcium. Pour se relâcher, un échange se fait au niveau du muscle et le calcium est remplacé par le magnésium. Le magnésium est donc indispensable pour permettre le relâchement de nos muscles et donc la détente du corps. En cas de stress, nous épuisons le magnésium dans notre organisme et nous aurons ensuite d’autant plus de mal à nous détendre et nous mettre en position « off ». Notre corps (système nerveux et muscles) est constamment en mode action. C’est clairement un cercle vicieux et seul un apport de magnésium pour combler la carence permet d’en arriver à bout.

 

 

Grâce à son action stimulante du système immunitaire, il aide à renforcer nos défenses immunitaires. Que ce soit en cure à l’arrivée de l’automne pour prévenir les maladies hivernales, la fatigue ou de façon ponctuelle pour lutter contre une infection (rhume, angine…), il aide notre organisme à faire face. Des études de Pierre Delbet, chirurgien français, montrent même son efficacité dans la lutte contre des maladies graves en augmentant la production de globules blancs.

Common Wikimedia, Pinpin
Common Wikimedia, Pinpin

Des chercheurs américains (Université de l'Indiana) ont observé une action antiinflammatoire notoire du magnésium dans l'organisme. Cette étude réalisée sur un échantillon de plus de 30000 personnes a pu mettre en avant les bienfaits du magnésium sur certaines maladies chroniques (arthrose, maladies cardio-vasculaires, cancers...). En traitement de fond et grâce donc à cette propriété anti-inflammatoire globale, le spectre d'action du magnésium serait bien plus étendu que l'on ne le pense. Dans le même sens, une autre étude publiée dans "l'American journal of clinical Nutrition" démontre un lien entre l'augmentation de l'apport en magnésium et la baisse du risque de cancer colorectal. 

 

Le chlorure de magnésium est essentiel au bon fonctionnement de nos cellules et une carence peut donc être à l’origine de nombreuses pathologies. On parle souvent de lui comme d’un antibiotique naturel et on oublie qu’il est aussi un anti-infectieux efficace contre les champignons, les virus.

 

Une action peu connue du Chlorure de magnésium est son action équilibrante des vitamines et minéraux dans l’organisme. En effet, il doperait la synthèse de certaines vitamines et il agirait sur la concentration de certains minéraux dans l’organisme. En régulant notamment la fixation et la gestion du calcium et potassium par notre organisme, il est un élément essentiel pour toute reminéralisation du corps. Il est donc particulièrement conseillé pour les personnes âgées ou celles souffrant d’anorexie, d’ostéoporose, d‘arthrose ou d’hernies discales.

 

Un avantage du chlorure du magnésium (qui est également un désavantage selon le cas) est qu’il est un laxatif naturel (selon la dose et l’individu). Il est donc préconisé, sur avis médical, dans le cas de constipations passagères. Pour certains, cet effet laxatif non souhaité est même considéré comme une manifestation du processus de guérison. En effet, le magnésium serait un composant indispensable à l’organisme pour faciliter l’évacuation des déchets et toxines du corps. Notre environnement pollué (colles, peintures, pesticides…) ainsi que le stress chronique mettraient notre organisme à rude épreuve et nécessiteraient un apport important en magnésium pour se dépolluer. Cela expliquerait alors en partie la raison de notre carence générale en magnésium. Le magnésium est indispensable à notre organisme pour fabriquer le plus puissant des antioxydants (le glutathion) qui joue un rôle majeur dans le détoxination au niveau du foie. A noter que lorsque la détoxination du corps se fait mal (manque de magnésium), le premier organe à en pâtir est le cerveau !

 

Plus généralement, on donne aussi au chlorure de magnésium des vertus antivieillissement, sachant que le taux de magnésium dans le sang et dans les cellules a tendance à baisser avec l’âge. Il aurait d’ailleurs une action contre l’apparition des cheveux blancs.

 

Certains parents et médecins ont observé des bienfaits et améliorations notoires lors de l’administration de magnésium pour traiter des enfants hyperactifs ou autistes. L’utilisation du magnésium dans le cas de troubles du système nerveux est donc une piste de plus en plus suivie.

 

La médecine chinoise reconnaît une vertu du chlorure de magnésium contre les effets des ondes électromagnétiques (smartphone, wifi, écrans…). Le chlorure de magnésium est très Yang et équilibrerait les effets très Yin de ces ondes sur le corps.

La difficulté d’une cure de magnésium en continu

Manger une nourriture naturelle en mettant l’accent sur les céréales complètes, les légumes secs et les fruits oléagineux permet de garantir un apport régulier et suffisant en Magnésium. Mais si vous souffrez d’une carence, il est fort probable que cela ne suffise pas à la combler.

Common Wikimedia, Romain Behar
Common Wikimedia, Romain Behar

 

Il existe effectivement deux freins importants.

  • augmenter les doses ne sert à rien ! Au contraire, il semblerait que plus on réduit les prises (en plusieurs fois), mieux le magnésium est assimilé par notre organisme. Encombrer notre organisme de magnésium qu’il devra alors éliminer comme un déchet peut s’avérer également contre-productif.
  • on observe une baisse de l’efficacité de la cure au-delà de 20 jours de prises quotidiennes comme si le magnésium n’agissait plus. Un peu comme si notre sang était surchargé en magnésium et que la pénétration de celui-ci dans les cellules ne se faisait plus entraînant alors un retour des troubles liés à la carence.

 

Kathy Bonan est médecin nutritionniste et spécialiste des troubles métaboliques (réactions chimiques au sein de l’organisme et des cellules). Ses recherches l’ont amenée à inclure dans la cure de magnésium une prise régulière de Silice colloïdale. La Silice a des propriétés semi-conductrices et elle permettrait de contrer cet effet de blocage lors d’une prise continue. La Silice ouvrirait à nouveau les portes de nos cellules au magnésium et permettrait à notre organisme d’assimiler plus facilement les minéraux. Sachez que l’on trouve également de la Silice (végétale) dans l’ortie, le pissenlit, la prêle pour n’en citer que quelques uns.

 

Le chlorure de magnésium en usage interne

La posologie est de 20g pour 1 litre d’eau douce (préparation). Agitez si nécessaire jusqu’à dissolution complète du chlorure de magnésium. Conservez cette préparation dans une bouteille fermée au frigo.

  • pour une action préventive ou pour lutter contre le stress et la fatigue, boire un petit verre (12cl)* le matin (à jeun si possible) et le soir pendant quelques jours.
  • pour lutter contre la maladie, boire un petit verre (10-15cl en fonction de la corpulence)* toutes les 3 heures (avec un maximum de 8 verres) le premier jour, ensuite 1 verre toutes les 6 heures pendant 2 jours, puis 2 verres par jours pendant quelques jours.

 

*à partir de 2 ans, un verre de 2cl (toutes les 3 heures)

*à partir de 3 ans, un verre de 8cl (toutes les 6 heures)

*à partir de 4 ans, un verre de 10cl (toutes les 6 heures)

 

Le seul inconvénient est son goût qui est salé et un peu amer. En usage interne, n’hésitez pas à l’associer à un jus, une tisane ou un sirop. Sinon, vous pouvez toujours boire votre breuvage cul sec. Apparemment, on s’habitue avec le temps.

 

Certains ajoutent à cette préparation du jus de citrons ou de carottes. Ils fabriquent alors ce que l’on appelle de l’eau magnésienne. Cela rendra votre préparation plus agréable à boire.

 

Pour ceux qui désirent faire une cure en continu, voici un protocole tiré du livre de Kathy Bonan (les secrets du magnésium).

 

 

-Calculez votre besoin en Magnésium (6mg/kg/jour)

-Répartissez la prise en petites quantités tout au long de la journée (cassez votre comprimé en plusieurs morceaux si nécessaire).

-A partir d’une quinzaine de jours ou lorsque vous avez l’impression de ne plus sentir les effets positifs du magnésium, prenez 15 gouttes de Silice colloïde réparties en 3 prises dans une journée.

-Continuez votre cure de magnésium et reprenez de la Silice 15 jours plus tard à nouveau.

 

www.amessi.org
www.amessi.org

 

Il est tout de même conseillé de faire une pause au-delà de 3 mois afin de ne pas habituer notre organisme à cette prise quotidienne.

 

Le chlorure de magnésium en usage externe

En usage externe, le chlorure de magnésium à des propriétés antibactériennes, antiseptiques et cicatrisantes. En plus, il ne pique pas et ne laisse pas de traces.

 

En application cutanée, il permettrait de traiter l’acné, l’eczéma, les mycoses ou simplement les problèmes esthétiques de la peau. Il peut aussi s’avérer utile pour désinfecter une petite plaie ou soulager une brûlure.

 

Lors des premiers symptômes de rhume, on peut également l’utiliser (préparation) pour réaliser un lavage de nez. Certains préconisent le sulfate de magnésium à cet effet.

 

La posologie est de 20g pour 1 litre d’eau douce (préparation). Agitez si nécessaire jusqu’à dissolution complète du chlorure de magnésium. Conservez cette préparation dans une bouteille fermée au frigo.

Imbibez un coton avec la solution et appliquez sur la peau tous les jours. Vous pouvez aussi ajouter un peu de chlorure de magnésium dans votre bain notamment pour le traitement de l’eczéma.

 

Les précautions à prendre

Vérifiez la posologie indiquée sur votre paquet de chlorure de magnésium. Celle-ci peut varier selon la pureté du produit (le Nigari est plus concentré).

 

Un désagrément connu est l’effet laxatif éventuel du chlorure de magnésium. Ce trouble n’est que passager et considéré par certains comme aidant à la guérison. En cas de gêne, diminuez les doses.

 

Les cures de chlorure de magnésium sont à éviter pour les personnes souffrant de problèmes rénaux en général.

 

Certaines sources recommandent aussi d’éviter les antibiotiques avec la prise le chlorure de magnésium car il limiterait leur efficacité. Sinon, espacez de 4 heures les deux prises.

 

Bien entendu, le chlorure de magnésium n’est pas indiqué pour les personnes suivant un régime sans sel ou ceux ayant des problèmes cardiaques.

 

Le mieux est donc de demander conseil à votre médecin en cas de doute. La consommation ne doit en aucun cas se faire de manière continue.

 

Précisons pour terminer que, dans le cas du chlorure de magnésium, ce qui est bon pour nous l’est aussi pour les animaux.

 

Les  sources du net :

www.nigari.fr

www.femmeactuelle/santé

www.clicbienêtre.com

www.amessi.org

www.conscience-et-sante.com

www.chlorure-de-magnesium.fr

www.fr.wikipedia.org

www.lanutrition.fr

www.santenatureinnovation.com

 


N'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

 

Commentaires : 0