Dossier sur la Médecine Traditionnelle Chinoise



 

L’objectif de ce dossier « Médecine Traditionnelle Chinoise » n’est pas de fournir un cours complet mais plutôt d’enrichir notre connaissance occidentale par la vision chinoise de la médecine « pertinente » et pleine de « bon sens ». Ce dossier sera complété au fur et à mesure.

 

En Occident on soigne une maladie, en Chine on soigne un malade !

 

La Chine : une autre vision du monde

 

La Chine antique remonte à plus de 3000 ans. Au cours du temps, la Chine est restée fidèle à ses traditions mais aussi à ses connaissances ancestrales.

 

Tandis que l’Occident s’est construit sur une tradition judéo-chrétienne avec pour base la Théologie et l’étude des textes sacrés, la Chine s’est construite sur la Cosmologie et l’observation de la Nature. Elle considère l’homme comme vivant entre Ciel et Terre. Elle a étudié le fonctionnement du Cosmos et les lois de l’Univers auxquelles sont soumis tous les êtres vivants.

 

Pour l’Occident, l’individu est séparé du « tout » alors qu’en Chine, l’individu est relié au « tout ». Nous évaluons le monde sur le visible, le concret et ce qui est définissable. Nous sommes devenus les maîtres de la vision segmentée et  microscopique. Un chinois, lui, se plait à évoluer dans le subtil, le non-visible et le non-défini. Il excelle dans la vision globale et macroscopique.

 

La grande question en Occident est le Pourquoi ? Notre civilisation a donc fortement développé le cerveau gauche (analytique) et mis en avant la rationalité, la performance, la science, l’efficacité et le rendement. Nous cherchons avant tout à mieux connaître la Nature pour mieux pouvoir la dominer.

 

En Chine, la question est plutôt le Comment ? L’intérêt fondamental reste la religion, la sagesse et la tradition. Le monde est approché de manière synthétique et donc plutôt avec le cerveau droit. La civilisation chinoise cherche traditionnellement à mieux connaître la Nature pour mieux vivre en harmonie avec elle.

 

Il est vrai que l’Occident et la Chine se sont récemment tous deux éloignés de leurs traditions. Mais nous avons compris la richesse de pouvoir disposer de ces deux visions. Il y a autant un intérêt à faire de la chirurgie précise et segmentée lorsque le corps est effectivement malade que de soigner préventivement le corps dans sa globalité pour éviter qu’il ne le devienne.

 

En occident on soigne une maladie, en Chine on soigne un malade !

 

Source : d'après une présentation sonorisée "La Chine et l'Occident" de Pierre Mougel, www.pierremougel.com.

Médecine traditionnelle chinoise
Common Wikimedia

N'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

 

Commentaires : 0