Automassage des points


L’automassage !
En ce qui nous concerne, la simple pression sur un nœud peut déjà donner de bons résultats. Les doigts permettent de déceler les points durs (nœuds) et d’exercer une pression. Le nœud est en général douloureux et si on le masse, il peut entraîner une douleur ailleurs sur le corps. Cela permet de pouvoir se traiter soi-même par un automassage. Il faut cependant sentir la juste pression nécessaire pour détendre le nœud car une pression trop forte pourrait être contre-productive. Le massage entraîne une douleur qui fait du bien et qui dénoue. La douleur ressentie doit être moyenne et ne pas empêcher une respiration libre et détendue. Elle ne doit pas non plus empêcher de se relaxer.

 

Pressez le nœud environ 5 secondes puis relâchez un peu la pression (à 50%) 5 secondes et recommencez. Faites cela 1 à 2 minutes puis massez délicatement. Renouvelez plus tard autant que nécessaire. Le but est de sentir un relâchement du nœud et un (re)assouplissement du muscle. Si ce n’est pas le cas, la pression exercée est peut-être trop forte. Un seul automassage ne sera vraisemblablement pas suffisant et il faudra donc persévérer avec patience.

 

Selon la zone, on peut également utiliser une balle de tennis (dos, bas du dos) que l’on fait rouler sur une chaise. On peut également avoir recours à des outils de massage.

 

 

Comment reconnaître un nœud ? Le nœud est dur au toucher et est très compact (nodule). On peut le comparer à un petit pois, un pois chiche ou un spaghetti. Il déclenche une douleur à distance qui s’irradie comme une brûlure ou une sensation électrique.

 

Trigger points ou points gâchette
Trigger points ou points gâchette

En rouge, les points de douleur et la croix pour le nœud (ou trigger point).

 

L’action du massage :
Les nœuds dans les muscles correspondent à un durcissement local de celui-ci. Localement, la circulation sanguine est altérée, le sang neuf n’arrive pas et le sang riche en déchets ne s’évacue pas bien. Cela entretien le nœud. Le massage force le muscle à se vider du sang vicié et apporte du sang neuf. Idéalement on peut chauffer le muscle avant le massage (frotter) et on peut terminer le massage du nœud par des mouvements dirigés vers le cœur et favoriser la circulation sanguine dans le nœud. Pour finir, procédez à quelques étirements du muscle en question et buvez un verre d’eau.

 

Qu’est ce qui provoque l’apparition de ces nœuds :
-la tension psychique et le stress augmentent la contraction musculaire (activité sympathique)
-une sécrétion importante d’acétylcholine qui provoque une contraction chronique.
La douleur ne serait que la conséquence d’un manque de circulation du sang et donc l’accumulation de déchets et de toxines.

 

Quelques mises en garde indispensables :
-un nœud peut être une raison de la douleur mais pas toujours. Il est évident que dans le cas d’une douleur à la poitrine ou au niveau de l’appendicite par exemple, il faut consulter son médecin.
-Des fois, les points gâchettes atténuent la douleur ou la stoppent mais ne permettent pas la disparition sur le long terme, la douleur finissant toujours par revenir par la suite. Cela permet déjà d’avoir une action sur la douleur et un soulagement (ce qui est déjà bien) mais il faudra vraisemblablement consulter un spécialiste pour un traitement définitif. Le nœud à l’origine de la douleur est peut-être également entretenu et maintenu en vie par d’autres nœuds, par des causes plus profondes ou par une combinaison de plusieurs facteurs.

Trigger points ou points gâchette

En effet, certains nœuds peuvent être entretenus par :
-une malformation squelettique
-un stress causé par une mauvaise posture ou une mauvaise position de travail ou de sommeil
-un stress causé par de mauvaises habitudes (soulever des charges…) ou un effort musculaire exagéré
-des mouvements répétitifs, une immobilité prolongée
-un manque d’exercice physique et une faiblesse musculaire
-un accident, un traumatisme, une opération chirurgicale, une mauvaise chute
-les courants d’air et le froid (contraction)
-diverses pathologies (maladies, allergies, infections, inflammations, carences…)

 

 

Et bien entendu, les noeuds peuvent aussi être entretenus par :
le stress, l’anxiété et la tension nerveuse
à l’origine de tensions musculaires, d’une modification de la posture et d’une mauvaise respiration (stress musculaire causé par une mauvaise oxygénation).

 

 

Pour déterminer quel point gâchette correspond à telle douleur, allez sur le site www.triggerpoints.net ou cliquez sur l’image. Grâce au schéma, localisez précisément votre zone douloureuse pour connaître le point gâchette lié à masser (en rouge, la douleur et la croix, le point gâchette à trouver et à masser).

 

Trigger points ou points gâchette

Source : http://pointsgachettes.blogspot.ca

N'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

 

Commentaires : 0