Les points gâchettes ou Trigger Points



Les points gâchettes ou trigger points en anglais peuvent être définis comme des nœuds ou des bandes dures dans les muscles qui se sont formés pour des raisons diverses comme un accident, une mauvaise posture, un mouvement répétitif, le stress, un déséquilibre hormonal, une carence alimentaire.

 

Ce nœud que l’on peut ressentir comme un point dur et qui correspond à une partie contractée d’un muscle va avoir plusieurs effets possibles :

  • il peut causer de la douleur (le stress peut provoquer une douleur dans le cou (nœud) et un mal de tête). La douleur peut être ressentie lors d’un mouvement mais aussi au repos.
  • il peut compliquer un problème existant voire même perpétuer une douleur alors que la blessure d’origine est guérie).
  • il peut imiter une douleur et nous méprendre sur la cause réelle (avoir l’impression que le nerf sciatique est coincé alors que ce n’est pas le cas).

Nous avons naturellement tendance à croire que l’endroit où l’on ressent de la douleur physique est aussi l’endroit de l’origine de cette douleur. Avec l’expérience des points gâchettes, on se rend compte que ce n’est pas toujours vrai et que la douleur qui résulte d’un nœud peut bien souvent être envoyée ailleurs sur le corps. A l’endroit de la douleur, il n’y a aucune raison physique qui la provoque. Ce phénomène reste d’ailleurs inexpliqué à ce jour par la science.

 

Les nœuds peuvent également être actifs et devenir passifs (latents) lors d’une période de repos ou d’un massage. Nous avons également de nombreux nœuds passifs qui n’occasionnent pas de douleurs mais une faiblesse du muscle concerné ou une restriction du mouvement. Toutefois, ils peuvent à tout moment devenir actifs à la suite d’un effort, d’un choc ou d’un étirement forcé. On parle également de nœuds primaires qui peuvent créer des nœuds secondaires dans le même muscle ou ailleurs sur le corps (compensation d’un déséquilibre). On peut également imaginer que lors d’une position prolongée (assise par exemple), certains muscles sont mal ou trop sollicités et s’affaiblissent alors. L’organisme, pour compenser et limiter la perte d’énergie (contraction du muscle en permanence), crée des « sangles » inélastiques pour remplacer les muscles. Ces sangles diminuent malheureusement l’amplitude du mouvement et modifient l’équilibre musculaire  et postural.

 

 

Le Dr Janet TRAVELL a étudié les Trigger points et répertorié les points gâchettes ainsi que les douleurs respectives correspondantes. Elle a également émis quelques règles qui semblent se répéter pour tout le monde. La douleur physique qui résulte d’un nœud est généralement envoyée vers les extrémités du corps. Un nœud dans le cou fera mal à la tête, un nœud dans l’épaule fera mal dans le bras et un nœud dans la fesse fera mal dans la jambe. Les points gâchettes et les résultats de l’étude du Dr TRAVELL sont peu connus des médecins généralistes. C’est dommage car bien des douleurs pourraient être soulagées avec les trigger points.

 

Dr TRAVELL et son assistant Dr SIMONS ont publié leurs résultats dans un livre en 2 tomes « Myofascial Pain en Dysfunction : the Trigger Point manual ». Ces deux tomes sont disponibles partiellement sur internet. En librairie, les deux tomes existent en français sous le titre : "Douleurs et troubles fonctionnels myofasciaux", éditions Haug International.

 

Diverses techniques ont été testées pour traiter les nœuds. Par infiltration, par  »spray and strech », par aiguille sèche (acupuncture). A noter que certains points gâchette sont liés à des points d’acupuncture. Les résultats sont variables selon la technique, le niveau de douleur ou l’ancienneté de la douleur.

 

Dans le même esprit, vous pouvez lire l'article sur "l'acupression et la digipuncture" de la rubrique "Se Soigner".

N'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

 

Commentaires : 0