Principe de l'EFT



La séquence d’EFT utilise deux techniques psychologiques connues : l’exposition (se souvenir du trauma) et la restructuration cognitive (auto-acceptation). Les tapotements envoient au cerveau un signal d’apaisement, de détente lui donnant une impression de sécurité. Auparavant, lors du souvenir d’un traumatisme, le corps réagissait par du stress, un malaise alors qu’avec les tapotements, on reconditionne le cerveau à une association positive. Cette séquence a pour but de rompre définitivement l’association « souvenir » avec « stress du corps ». Si le stress persiste, il faut alors répéter la séquence jusqu’à sa disparition complète.

 

La recette de la séquence d’EFT

 

Tout d’abord, estimez l’inconfort ressenti (échelle de 0 à 10) face à l’évocation du problème ou du souvenir. L’inconfort peut être un mal être physique (douleur, mal de tête…), une envie irrésistible (fumer, manger…) ou une émotion négative (peur, anxiété…). Cela permettra de vérifier les progrès ou non de votre bien-être après la séquence d’EFT.

 

Ensuite, comme un gâteau, il faut suivre une recette que l’on doit apprendre car ils sont les principes fondamentaux.

 

La première étape consiste en la « préparation ». Cette routine est essentielle comme cela serait essentiel d’acheter des œufs avant de commencer une recette qui comporte des œufs ! Cette routine de préparation a pour but d’orienter correctement le système énergétique du corps avant tout tentative d’élimination de ses perturbations.

 

Le système énergétique du corps peut-être sujet à une forme d’interférence électrique qui pourrait bloquer l’effet équilibrant du tapotement. Eliminer cette interférence est l’objet de cette routine de « préparation ». On considère que certaines personnes ont une inversion de polarité de leur système énergétique. Si l’EFT était une pile électrique, le fait de la mettre en place dans le système ferait qu’il ne se passerait rien du fait de l’inversion des polarités + et - (Avez-vous déjà observé ce qu’il se passe lorsque vous mettez des piles à l’envers ? Cela ne marche pas !). Cette inversion de polarité se nomme Inversion psychologique. (voir la partie « Inversion psychologique et blocages » pour plus de détails).

 

Lorsque l’inversion psychologique est là, elle doit être corrigée ! En effet, elle empêchera toute tentative de guérison par l’EFT (ou autres techniques). Pour cela, il est primordial de commencer la séquence d’EFT par la routine de « préparation » qui corrigera la présence éventuelle d’une Inversion psychologique.

 

 

ETAPE 1, la routine de préparation

 

Cette étape demande un peu de préparation notamment pour le choix de la phrase d’affirmation.

 

La « préparation » se fait avec deux actions simultanées :
- dire 3X une affirmation (neutralisante).
- corriger dans le même temps l’Inversion psychologique.

 

Comme la cause de l’Inversion psychologique est la conséquence d’une manière de penser négative, on utilisera une phrase affirmative neutralisante qui a la structure suivante :

 

Même si (brève description du problème) , je m’aime et je m’accepte !

 

Voici quelques exemples et quelques variantes possibles :
Même si je me sens triste, je m’aime et je me respecte totalement !
Même si mon patron est méchant, je m’accepte profondément et complètement !
Même si j’ai mal au pied, je suis bien et je l’accepte !
Même si j’ai raté mon examen, je m’aime et je me pardonne !
Même si je suis fâché contre toi et que j’ai envie de te gifler, je m’aime et je reste calme !

 

Ou plus simple pour les enfants :
Même si j’ai des boutons sur la figure, je suis cool et ça va s’améliorer.
Même si mon copain est un traître, je m’en ouf et j’ai plein d’autres amis.
Même si j’ai peur d’aborder cette fille, je suis fort et je suis populaire.

 

En clair, l’affirmation neutralisante qui est efficace doit reconnaître le problème et créer l’acception de soi malgré tout. La dire à voix haute et avec conviction est mieux, sinon à voix basse ou dans la tête peut aussi suffire.

 

Tout en énonçant 3 fois la phrase affirmative neutralisante qui est déjà bien efficace, il faut corriger l’Inversion psychologique en tapotant avec vigueur et en continu le point « karaté » ou point K. On peut utiliser les doigts de la main gauche ou droite pour tapoter. Choisissez ce qui vous paraît le plus confortable et naturel.

 

 

Enoncez la phrase 3 fois tout en tapotant vigoureusement et en continu le point K, voilà la routine de « préparation » à la séquence d’EFT.


ETAPE 2, la séquence de base

 

Ensuite, la routine qui suit est très simple. Il s’agit de tapoter différents points qui correspondent à la fin de méridiens (réseaux énergétiques) et que l’on retrouve dans la médecine orientale. Le but de ces tapotements est de rétablir l’équilibre dans le système énergétique perturbé. En effet, tapoter sur le point de terminaison d’un méridien suffit à rétablir l’équilibre tout au long de ce méridien.

 

Comme pour la routine de « préparation », il faut réaliser des tapotements relativement forts mais sans vous faire mal, avec la main droite ou gauche, avec deux doigts au moins pour une plus grande surface de tapotement. Les points se situent à gauche et à droite du corps. Vous pouvez changer de côté quand bon vous semble lors de la séquence.

 

 

Vous allez tapoter environ 7 fois chacun des points tout en répétant une phrase de rappel. Inutile de compter précisément mais concentrez-vous plutôt sur la phrase de rappel. Les différents points à tapoter vont de haut en bas et seront donc ainsi plus faciles à mémoriser). Les différents points à tapoter seront décrits plus loin.

EFT Devenir-Zen.fr

La phrase de rappel

  

On part du principe que les émotions négatives sont là parce que l’on est connecté à des pensées ou des circonstances qui perturbent notre système énergétique. « La cause de toutes les émotions négatives est une perturbation dans le système d’énergie du corps » (Gary Craig). On a peur des araignées lorsqu’on y pense ou lorsqu’on en voit une. Sinon, pas de peur. Dans le cas de l’EFT, on se connecte à son problème en y pensant. A partir du moment où vous penserez à votre problème (en l’évoquant et/ou en le visualisant), votre système énergétique sera aussitôt perturbé. C’est aussi à ce moment précis, que l’EFT avec la séquence de base permettra de rééquilibrer l’énergie du corps. La phrase de rappel n’a que pour seul but de vous rappeler votre problème, à y penser et le garder à l’esprit le temps du rééquilibrage par le tapotement successif des points.

 

La phrase de rappel est simplement une description courte de votre problème. Si la phrase de « préparation » était : « même si je me sens triste, je m’aime et m’accepte ». Alors la phrase de rappel sera simplement « je me sens triste ».

On peut également s’amuser à varier lors de la répétition de la phrase de rappel. Je me sens triste.. triste... vraiment triste... triste et seul... je me sens complètement triste…
Mais cela n’est pas obligatoire et l’on peut se contenter de répéter la même phrase de rappel voire ne la répéter qu’une fois sur deux.

 

 

ETAPE 3, évaluation du mieux être

 

Une fois terminé, il faut vérifier les résultats obtenus !

 

En pensant à votre problème, vous sentez vous mieux émotionnellement après ces 1 ou 2 séquences d’EFT ? Estimez l’inconfort ressenti (échelle de 0 à 10) face à l’évocation du problème ou du souvenir. Selon le cas, vous attendrez de tester votre confort par la suite en situation réelle. Si l’inconfort est à 0, alors c’est gagné ! Sinon passez à l’étape 4.

 

 

ETAPE 4a, séquences supplémentaires

  

Si le soulagement n’est que partiel, il faudra envisager des séquences supplémentaires. Les premières séries d’EFT réalisées ne sont peut-être pas suffisantes car l’Inversion psychologique réapparaît. Afin de ne pas se trouver bloquer dans notre progression, il va falloir maintenant travailler sur « le reste du problème » en modifiant légèrement la phrase de « préparation » et de « rappel » !

 

Phrase de préparation : même si je me sens encore un peu triste, je m’aime et je m’accepte !

Phrases de rappel : encore un peu triste... un peu de tristesse... un reste de tristesse…

 

Continuez à travailler et répéter la séquence sur « le reste du problème » jusqu’à sa disparition complète.

 

 

 

ETAPE 4b, séquences supplémentaires avec la gamme des 9 actions

 

La gamme des 9 actions est une séquence complémentaire à la séquence de base. Certains l’intègrent à leur protocole uniquement en cas de difficulté ou de résistance d’un problème. Certains ne l’utilisent pas alors que d’autres l’intègrent d’office pour un effet maximum.

 

Tout au long de la séquence des 9 actions, concentrez vous sur le problème et tapotez sur le point de GAMME en continu (TF3)

 

Fermez les yeux

Ouvrez les yeux

Regardez en bas à gauche le plus loin possible, sans bouger la tête.

Regardez en bas à droite le plus loin possible, sans bouger la tête.

Faites un tour complet avec les yeux dans le sens des aiguilles d’une montre*

Faites un tour complet avec les yeux dans le sens contraire des aiguilles d’une montre*

Fredonnez une chanson neutre 5 secondes (au clair de la lune…)

Comptez rapidement à haute voix jusqu’à 5

Fredonnez à nouveau la chanson neutre 5 secondes

*si tourner les yeux sens horaire ou antihoraire vous pose problème (vertige), vous pouvez également lever très lentement les yeux du bas vers le haut et ensuite du haut vers le bas.

 

La gamme des 9 actions est un exercice d’équilibre cérébral plutôt utile qui consiste à faire des mouvements oculaires. Cela stimule certaines parties du cerveau comme le souvenir, l’imagination… Fredonner une chanson active le cerveau droit et la créativité tandis que compter active le cerveau gauche et notre rationalité. Elle rendrait de ce fait le cerveau plus malléable et prêt pour une séquence de base suivante.

 

Cette séquence amusante dure environ une dizaine de seconde et doit être faite dans l’ordre. Elle rend l’EFT clairement plus efficace d’après certains praticiens.

 

 

ETAPE 5, blocages

 

Pourquoi un problème et l’inconfort qui en résulte peuvent-ils persister malgré plusieurs séquences ? En réalité un problème peut contenir plusieurs aspects.

EFT Devenir-Zen.fr

Par exemple, on peut avoir peur des chiens et pratiquer l’EFT en visualisant un chien. Par contre, nous avons omis de travailler sur le chien qui aboie. En effet, notre peur du chien est peut-être aussi liée à d’autres aspects comme :

 

-le chien qui aboie (bruit),
-le chien qui montre ses dents,
-le chien qui bouge et qui approche,
-le chien quand il fait nuit
-un chien qui est noir (souvenir d’un chien noir qui nous aurait traumatisé)….

 

Vous comprenez donc maintenant l’importance de la précision en ce qui concerne la phrase de préparation et de rappel.

 

En effet, travailler sur la phrase « même si j’ai peur des chiens » ne sera sans doute pas suffisant. Il faudra alors encore travailler sur d’autres aspects de notre peur jusqu’à les éliminer tous ! Chacun des aspects doit être considéré comme un problème séparé.

 

Un autre élément important pour gagner du temps est de trouver le problème de fond lié à une expérience du passé et qui souvent est caché par notre subconscient protecteur. L’EFT peut transformer des vieux souvenirs lourds émotionnellement et qui dirigent inconsciemment nos vies en souvenirs légers et insignifiants.

 

« Même si j’ai peur des chiens car mon voisin s’amusait à me faire peur avec son chien noir quand je rentrais de l’école et qu’il faisait nuit… »

 

L’EFT est efficace mais il faut veiller à la plus grande précision possible pour un maximum de résultat.
En effet, beaucoup de personnes ont peur des chiens et cela reste un problème « global ». Mais la cause réelle peut être bien différente pour chacun (raisons et aspects précis).

 

Par ailleurs, en finir avec un problème de fond grâce à l’EFT peut également régler d’autres problèmes liés inconsciemment et faire d’une pierre plusieurs coups !

 

Peur des chiens = peur de sortir = peur de la nuit = peur des films avec un chien = peur des voisins…

N'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

 

Commentaires : 0