Inversion psychologique et blocages



L’inversion psychologique

 

D’après Gary Craig, les inversions psychologiques se produisent dans environ 40% des cas et elles représentent un blocage à l’EFT. En réalité, il existe deux types d’inversion psychologique qui ont toutes deux des effets importants sur l’efficacité de l’EFT.

 

L’Inversion générale de polarité est un premier blocage. Il s’agit de la pensée négative qui interfère avec l’EFT et pousse notre énergie corporelle à circuler dans le mauvais sens. On considère le champ ou polarité énergétique de notre corps comme un appareil qui fonctionne avec des piles. Lorsque les piles ne sont pas correctement placées et que les polarités sont inversées, alors le corps ne fonctionne pas correctement. C’est le cas, par exemple, lorsque l’on se sent démoralisé, que l’on manque d’énergie ou que l’on sent que rien ne va. Le système énergétique corporel va de travers et la polarité du corps est inversée.

 

Quelles peuvent être les causes de l’inversion de polarité ?
-la négativité avec des pensées et des comportements négatifs constants (dépression).
-la déshydratation provoquerait une répression ou ralentissement de la circulation énergétique.
-la dépendance aux autres ou la dépendance à certaines substances.
-une intoxication du corps par des métaux lourds, des toxines, des rayonnements électromagnétiques ou électriques.

 

Comment palier à l’Inversion de polarité ?
La routine de « préparation » avec la tapotement du point K et la phrase de « préparation » devraient permettre de débloquer la situation d’Inversion de polarité. Sinon, si aucune amélioration n’apparaît malgré votre insistance, il peut alors s’agir d’une inversion psychologique appelée « bénéfices secondaires » qui est un autre type de blocage.

 

Les bénéfices secondaires sont un autre type d’Inversion psychologique.

On peut vraiment souhaiter guérir ou vouloir des changements positifs dans sa vie, mais une partie de soi refuse ce changement. Il se peut également que l’on ne soit pas conscient de ce blocage et malgré tous les efforts, on ne constate aucun progrès.

 

Voici quelques exemples de « bénéfices secondaires » :
-J’ai une toux qui ne guérit pas malgré tous mes efforts. En réalité, avec ma toux, les gens s’inquiètent pour moi et cela attire la bienveillance d’autrui. J’ai peur de perdre la sympathie des autres si je ne tousse plus.
-J’ai tout fait pour perdre du poids mais cela ne marche pas. En réalité, ce surpoids m’apporte des avantages. Très timide et réservé, je me pense moins attirant et ainsi on ne me fera pas des avances. Ce surpoids me protège d’une rencontre éventuelle et de devoir faire face à ma timidité.
-J’ai tout fait pour arrêter de fumer en vain. En réalité, ce n’est pas moi qui veut arrêter de fumer mais mon compagnon.

 

Dans ces cas, l’Inversion psychologique ressemble à une forme d’auto-sabotage ou à un mur. La personne a consciemment de bonnes raisons de vouloir changer positivement mais inconsciemment elle s’en empêche car une part d’elle trouve des bénéfices à ne pas le faire et à conserver ce comportement négatif. Une raison simple peut être la peur ! Ne pas changer permet de rester dans sa zone de confort. Une peur inconsciente peut effectivement empêcher le changement. Dans ce cas, il faudrait tout d’abord travailler sur la peur avec l’EFT. Ou alors, pour des raisons d’éducation, on peut inconsciemment ne pas se permettre de changer / ne pas s’autoriser à changer. Si dans votre enfance, par exemple, on vous a sans cesse répété que vous ne changerez jamais.

 

Dans le cas des « bénéfices secondaires », voilà des questions que l’on pourrait se poser :
-qu’est ce qui pourrait être négatif si mon problème disparaissait ?
-quel(s) avantage(s) ai-je à ne pas changer ?

 

Une fois les raisons à l’origine du blocage trouvées, utilisez l’EFT pour les neutraliser et permettre le changement positif.

 

Prenons un exemple :

- "Si j’arrêtais de fumer, alors j’aurais peur de grossir"

 donnerai

« même si j’ai peur de grossir si j’arrêtais de fumer, je m’aime et je me pardonne".

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

 

Commentaires : 0