Le point 36E - Zu San Li      préserver la santé et prolonger l’espérance de vie



Le point des cent maladies

 

Au Japon, ce point est appelé le « point des cent maladies ».

 

Le point 36E est incontestablement le point remarquable pour prévenir les maladies, préserver la santé et prolonger l’espérance de vie. Il fait d’ailleurs partie des 12 points « miraculeux » ou « 12 étoiles célestes » de Ma Dan Yang, un médecin taoïste du 12ème siècle.

 

Le point 36E s’appelle Zu San Li dont une des significations est « point situé à trois (San) distances (Li) sous le genou (Zu)». Il est le 36ème point du méridien de l’Estomac ainsi que le point Terre de ce méridien Yang. A noter que le méridien de l’Estomac fait partie du grand méridien Yang Ming très abondant en Qi et en sang. Une stimulation des points de ce méridien tonifie donc le Qi et le sang.

 

On peut également traduire Zu San Li par « point du pied (Zu) régularisant (Li) les troubles des trois (San) parties de l’abdomen ». On considère alors la partie supérieure, moyenne et inférieure de l’abdomen.

 

Ce point fait aussi partie des points dits « He ». Il est particulièrement efficace pour traiter les problèmes des organes creux (Fu) comme la Vésicule Biliaire, l’Estomac, l’Intestin grêle, le Gros intestin, la Vessie et le Triple Réchauffeur.

Pixabay, Elionas2
Pixabay, Elionas2

Localisation du point 36E

 

Le point « Zu San Li » 36E se situe sur la face externe de la jambe.  Il se trouve à quatre largeurs de doigts en dessous de la rotule et à une largeur de doigt du tibia sur le côté extérieur de la jambe. Le point est sensible à la pression (plus ou moins douloureux) ! Pour le trouver, on peut aussi remonter avec le pouce le long de la crête tibiale sur le côté externe. Lorsque celle-ci décrit une courbe et qu’on se trouve dans un creux, c’est sur cette hauteur que se trouve le point. Ensuite, il faut encore s’éloigner horizontalement d’une largeur de doigt vers l’extérieur.

 

www.jpgdiffusion.fr
www.jpgdiffusion.fr

Les propriétés générales du point 36E

 

Le point 36E, dit point « vital », permet de fortifier l’organisme dans son ensemble. Il contrôle le bon fonctionnement des organes qui se situent dans la partie inférieure de notre corps (moitié inférieure).

 

Il est un des points les plus importants dans la régulation du couple Rate-Pancréas / Estomac. Il renforce notamment l’énergie de la Rate et harmonise l’Estomac.

Il est dit que ce point peut préserver la santé et apporter « longue vie ». C’est donc un point à masser régulièrement dès l’âge de 30 ans pour stimuler l’énergie Qi de la Rate et de l’Estomac et augmenter la circulation sanguine.

 

Dans d’autres textes anciens, il est dit qu’il faut régulièrement chauffer ce point pour rester en bonne santé. « Masser ce point permet de faire encore trois lieux de plus ». C’est donc un point intéressant pour les sportifs et les marcheurs. Ce point est aussi préconisé en cas de fatigue voire d’épuisement ainsi que toutes les affections dues à l’épuisement (la maigreur par exemple). Zu San Li aurait un effet sur l’activité des glandes surrénales et notamment la sécrétion des hormones cortisol et adrénaline.

Pixabay, Hermann
Pixabay, Hermann

 

En Médecine traditionnelle Chinoise, le couple Rate/Estomac est très souvent mis en avant dans les affections gynécologiques. Cela notamment lorsque l’énergie de ces deux organes s’avère insuffisante. Le point 36E est donc intéressant pour traiter des symptômes tels que saignements utérins (métrorragies), règles abondantes, insuffisantes, en retard voire absentes (aménorrhée).

Plus récemment, des recherches ont montré que le point 36E pouvait avoir un effet sur le péristaltisme (mouvement ondulatoire) et sur le taux d’acidité de l’Estomac.

 

 

On lui attribue également la capacité à améliorer la vue et cela notamment après la trentaine.

 

Masser le point 36E

 

Pour cela, il s’agit de masser ce point avec la pulpe des doigts quelques minutes (idéalement 10min) au moins une fois par semaine et cela pendant plusieurs mois. Une telle persévérance permettrait ainsi d’obtenir un effet sensationnel ! Le maître Leung Kok Yuen (médecin traditionnel) affirmait d’ailleurs que tout pratiquant taoïste se devait d’avoir une cicatrice sur ce point (moxibustion directe) ou à force de le stimuler.

 

Dans un premier temps, essayez déjà de masser ce point par des pressions circulaires pendant 2-3 minutes. En position assise, vous pouvez masser ce point sur les deux jambes en même temps si vous le souhaitez. On peut également stimuler ce point en le frottant vigoureusement. Dans tous les cas, déterminez la pression qui vous convient le mieux, sans douleur trop forte ni inconfort. Pensez à respirer calmement et à rester relâché (ne pas se crisper). Le temps de massage nécessaire à une efficacité varie d’une personne à l’autre. Selon votre ressenti, adaptez le temps et la façon de masser. Il faudrait aussi éviter de frotter ce point juste avant d’aller dormir (effet dynamisant).

 

Il serait plus efficace de masser ce point le matin au réveil. Certains préconise de le masser à la nouvelle lune pour un effet maximum puis 8 jours plus tard.

 

Propriétés et indications du point 36E

 

Voici quelques propriétés et indications du point 36E :

-Soulage les douleurs abdominales et les désordres gastro-intestinaux (grondements, gonflement, diarrhée) (36E = point de commande des désordres gastro-intestinaux).

-Soulage les sensations de froid dans l’estomac

-Fait circuler l’énergie dans le méridien de l’Estomac, nourrit l’Estomac

-Régularise les intestins et arrête la diarrhée

-Renforce la Rate

-Calme le Foie

-Dissipe l’indigestion

-Désobstrue le méridien et facilité la circulation. Augmente la circulation du sang et renforce la constitution générale.

-Harmonise l’énergie et régularise les mouvements verticaux du Qi

-Aide à l’élimination des déchets et mucosités (Tan).

-Traite les troubles menstruels voire l’infécondité

-Soulage les jambes gonflées et les douleurs aux genoux

-Combat les infestations de parasites

-Améliore la vue

 

Dans plusieurs publications, il est mentionné que le point Zu San Li apporte la confiance en soi. Elle permet de réduire la nervosité, l’anxiété, l’irritabilité et le niveau général de stress. Cela est peut-être lié à son action sur la libération d’hormones dont notamment le cortisol qui aide l’organisme à faire face à la tension. Le cortisol joue également un rôle dans la régulation de la pression artérielle.

 

La Médecine Traditionnelle Chinoise en chanson

 

Les secrets et savoirs ancestraux de la Médecine Traditionnelle Chinoise se transmettaient surtout par voie orale (bouche à oreille) et généralement de père en fils (ou fille). Voici la chanson traditionnelle de Ma Da Yang (1123-1183) sur ce fameux point 36E.

  

Trois distances (Zú sānlǐ E36) se trouve sous l’œil du genoux,

Trois cùn (largeur du pouce) entre les deux tendons.

Est capable d'atteindre le centre et d'éliminer les ballonnements,

Remarquable pour traiter le froid de l'estomac,

Les intestins bruyants et la diarrhée,

Jambes enflées, genoux et mollets douloureux,

Les lésions dues au froid et l'émaciation,

Toutes sortes de gonflements et de parasites.

Passé la trentaine,

L'acupuncture-moxibustion redonne l'éclat au regard.

Pour localiser le point examinez avec soin,

Trois cônes de moxa, une puncture de huit fēn (profondeur de l’aiguille),

 

Et la paix.


Le point 36E et la Shiatzu

 

Le Shiatzu est une thérapie manuelle énergétique et holistique d’origine japonaise. Elle s’appuie sur les croyances de la Médecine Traditionnelle Chinoise et des méridiens. Le Shiatzu a recours régulièrement au point 36E pour les mêmes raisons et propriétés.

 

-Sert pour la faiblesse, la fatigue générale et l’épuisement en renforçant et régulant le flux énergétique de Ki (Qi en chinois). Stimule le Ki de la jambe et améliore l’endurance.

-Tonifie le système gastro-intestinal ; il est utile pour les ulcères, soulage l’indigestion, les entérites, les nausées, la diarrhée, la constipation, les gaz et les gonflements.

-Agit sur les douleurs aux seins avant les règles et redonne de l‘énergie en cas de fatigue.

-Sert dans le cas d’un manque de lait.

-Stimule et renforce le flux énergétique vers les muscles. Redynamise les tissus et aide à restaurer une tension normale des ligaments.

-Peut provoquer des contractions de l’utérus (ne pas utiliser ce point chez une femme enceinte*).

-Redonne de l’énergie et éclaircit l’esprit. Revitalise le corps et les fonctions immunitaires en renforçant le flux de Ki.

 

*femme enceinte : le point 36E est souvent contre-indiqué pour les femmes enceintes. Il y a plusieurs théories sur ce point et tout le monde n’est pas d’accord. Pourtant ce point serait enseigné dans des formations solides en obstétrique (hôpital de Montréal par exemple). Il serait donc très utilisé chez les femmes enceintes et considéré comme sécuritaire. Il faudrait donc juste éviter de sur-stimuler ce point (comme les autres) durant la grossesse. Sinon, pour les nausées et vomissements, vous pouvez toujours vous tourner vers le point 21R.

 

Acupression ou acupuncture ?

 

La digitopuncture ou acupression ne remplace pas un traitement d’acupuncture dont l’aiguille stimulerait plus directement l’énergie nourricière (yong) qui circule dans les méridiens. Alors que le doigt stimulerait plutôt l’énergie défensive (wei) du méridien. Toutefois, cette énergie défensive veille tel un guetteur et serait capable de communiquer un message thérapeutique. L’avantage de la méthode avec les doigts est qu’elle fait intervenir également le toucher et de pouvoir s’appuyer également sur les sensations manuelles et peut-être même sur des paramètres plus subtils. Que ce soit l’acupuncture ou l’acupression, dans les deux cas, il y a des virtuoses. En Chine, certains praticiens réputés guérissent avec leurs doigts des troubles que l’acupuncture avec aiguille ne résout pas. Le contraire est sans doute également vrai. On peut également noter que l’acupuncture présente un avantage économique qui a sans doute contribuer à son succès. Une fois les aiguilles plantées, le praticien peut s’occuper d’un autre patient pendant que les aiguilles agissent sur le premier !

 

Sources :

www.jean.pelissier.com, cahiers de Sinobiologie

www.cours-qigong.fr

www.jean-paul.thouny.fr

www.yang-sheng.org

www.dietetiquetuina.fr

www.institutfengshen.fr

www.jpgdiffusion.fr

www.institutchun.com

www.acupunture-familiale.com

Le livre Shiatzu et réflexologie pour les nuls, Synthia Andrews -Bobbi Dempsey – Michel Odoul 

N'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

 

Commentaires: 0