Le système chakrique Hindou



Le 1er Chakra - Le Chakra Racine 

Le 2ème Chakra - Le Chakra Sacré

Le 3ème Chakra - Le Chakra du Plexus Solaire (à venir)

Le 4ème Chakra - Le Chakra du Coeur (à venir)

Le 5ème Chakra - Le Chakra de la Gorge (à venir)

Le 6ème Chakra - Le Chakra Frontal (à venir)

Le 7ème Chakra - Le Chakra Coronal (à venir)

 

Le système chakrique traditionnel hindou

 

L’étude des chakras est une science vieille de plus de 5000 ans et c’est pourquoi elle est un vaste sujet ! La tradition occidentale attribue généralement le principe et le système des chakras aux Hindous. En réalité, il s’agit du résultat d’un brassage d’idées et de concepts provenant de plusieurs cultures anciennes de la vallée de l’Indus. On peut donc retrouver différents systèmes « chakriques » un peu partout sur la planète. Certains sont effectivement d’origine hindoue mais d’autres restent sans origine clairement définie comme s’ils s’étaient développés spontanément. D’ailleurs, pour ce qui est du système chakrique hindou, c’est le système chakrique des Mayas qui se revendique comme en étant à l’origine.

 

La signification des chakras et leurs rôles apportent une connaissance primordiale pour celui qui souhaite améliorer sa santé physique et psychique ainsi que pour le développement personnel et spirituel.

 

La guérison de notre esprit s’apparente à celle de notre énergie. Dans de nombreuses cultures anciennes, l’énergie était étudiée, appréciée, comprise et épurée. Le but étant de parvenir au contrôle du niveau physique et d’accéder à des niveaux de conscience plus élevés.

 

Les canaux énergétiques

 

Dans la tradition hindoue, les chakras sont intimement liés aux canaux énergétiques appelés les « Nadis » et dans lesquels circule l’énergie vitale (Prana). Sans Prana et sans Nadis, le corps ne serait qu’un objet inerte. Le mot sanskrit « Nadi » vient de la racine « nad » qui signifie « mouvement ». La tradition dénombre des milliers de canaux énergétiques (l’équivalent des méridiens chinois) qui forment une enveloppe maillée du corps.

 

Peinture sur soie balinaise, Common Wikimedia KenCF0618
Peinture sur soie balinaise, Common Wikimedia KenCF0618

 

La philosophie hindoue considère les chakras comme des corps d’énergie subtile situés au niveau et le long de la colonne vertébrale, tapis au cœur même du Nadi Sushumna. Nadi Sushumna est un canal d’énergie qui s’élève au centre de l’axe vertébral et qu’il traverse de bas en haut.

Chakras, Dominique Coquelle
Chakras, Dominique Coquelle

 

Les Nadis représentent des trajets ou des canaux subtils au travers desquels le Prana (l’énergie vitale) circule en permanence. Et c’est les croisements des Nadis dans l'axe central qui produisent les centres énergétiques, appelé chakras. Parmi ces nombreux Nadis, les rôles les plus importants reviennent aux Nadis suivants: Ida, Pingala, Sushuma. Chez la plupart des êtres humains, Sushuma reste fermé et l’énergie circule alors à travers Ida et Pingala Nadi. L’ouverture de Sushuma, porteur de l’énergie spirituelle, se produit graduellement lorsqu’une personne réalise des efforts pour élever son niveau de conscience.

 

A noter que certains systèmes hindous relient également les chakras aux plexus nerveux physiques qui, eux, sont hors de la colonne vertébrale. Ainsi, les chakras seraient autant subtils que physiques. Ils auraient alors une influence spirituelle mais également physique et psychologique. En réalité, c'est déjà le cas si l'on considère le lien des chakras avec les glandes endocrines (physiques).

 

Description des chakras

Quand on parle des chakras, il est généralement admis que l'on ne parle que des 7 chakras principaux qui se trouvent sur un axe vertical situé sur le devant du corps.

 

1 - Le Chakra Racine ou de la Base

2 - Le Chakra Sacré

3 - Le Chakra du Plexus Solaire

4 - Le Chakra du Coeur

5 - Le Chakra de la Gorge

6 - Le Chakra Frontal ou du 3ème Oeil

7 - Le Chakra Coronal ou de la Couronne

Common Wikimedia, Lordtnis
Common Wikimedia, Lordtnis

Les Chakras tournent sur eux-mêmes et ils sont capables de produire de l’énergie. Il existe des correspondances entre les chakras et les plexus du corps : le plexus cardiaque, le plexus solaire, le plexus sacré, etc…). Mais les chakras ne sont pas les plexus physiques. En fait, les chakras sont entre deux niveaux : entre le physique et le subtil et ils relient le corps physique et le corps subtil.

 

Les chakras représentent donc sept centres d’énergie vibratoire qui nous traversent en partant de la base de la colonne vertébrale jusqu’au sommet du crâne. Chacun de ces chakras à une couleur et une influence qui lui est propre. Chacun vibre à une fréquence différente, de plus en plus élevée à mesure que l’on franchit les paliers du bas vers le haut, en progressant graduellement suivant le spectre de la lumière. Selon le nombre de chakras harmonisés et celui qui domine, l’aura se teinte de la couleur particulière correspondante.

 

L’atmosphère de la Terre renferme des gaz vitaux qui rendent possible la vie sur terre. Il en va de même de l’aura qui enveloppe notre corps et protège notre énergie vitale afin que nous puissions grandir et nous développer. L’aura constitue effectivement un halo d’une vingtaine de centimètres qui contient toute l’énergie nécessaire à la vie. L’aura serait constituée de sept couches successives (sept chakras) qui s’interpénètrent et se superposent. Même si nous ne voyons pas l’énergie chez les gens, nous percevons la qualité de leur champ énergétique grâce à leur langage corporel, leur regard, leur attitude, leur voix…

 

L’étude des chakras nous ramène à nos fondamentaux, à ce que les yogis appellent Svadhyaya, c’est-à-dire l’étude et la connaissance de soi (du Soi).

 

Rôle et fonction des chakras

 

Les chakras sont des « portes d’entrée » dans le corps pour l’énergie vitale universelle (Chi, Qi, Ether, Prana…). Ils mettent en contact le corps humain avec tout ce qui l’entoure et plus particulièrement les énergies vitales qui viennent de la terre et du cosmos (du ciel). Ils ont la propriété de transformer et de redistribuer l’énergie qui les traverse. Comme des entonnoirs à énergie (aspirateurs à énergie), ils font entrer l’énergie sous forme de tourbillon ou vortex. Les centres d’énergie absorbent alors l’énergie de l’extérieur pour la redistribuer à l’intérieur du corps. Spirales, tourbillons, vortex sont par ailleurs présents dans la nature et représentés dans toutes les cultures. A noter que le mot « chakra » vient du sanskrit et signifie « roue », « disque » et aussi « soleil ». Chaque chakra tournerait dans un sens différent pour faire monter l’énergie, un peu comme un système d’engrenage. Au contraire, si le chakra se met à tourner dans le sens inverse, il est alors capable de rayonner (vers l’extérieur).

 

L’énergie (magnétique) part de la Terre et circule dans nos chakras inférieurs et affecte notre corps physique. L’énergie (électrique) descend du Ciel (le cosmos) vers nos chakras supérieurs et affecte nos pensées, nos sentiments et nos perceptions spirituelles. Les trois chakras inférieurs sont donc considérés comme étant de nature « magnétique » alors que les chakras supérieurs sont dits de nature « électrique ». Les chakras inférieurs (sous le diaphragme) sont féminins car ils ont une fonction plutôt réceptive. Ils puisent l’énergie dans la Terre et l’environnement. C’est également ces 3 chakras inférieurs qui sont les plus liés à la santé et à la maladie. Les chakras supérieurs masculins ont plus un rôle de distribution d’énergie (amour, communication, expression, réflexion intérieure...). Ils s’activent lorsque nous accédons à la spiritualité et devenons capables d’aimer.

 

Les chakras filtrent les énergies émanant du ciel et de la Terre afin qu’elles puissent se mêler, s’associer, se combiner. Ils purifient également ces énergies de prime abord physiques et brutes en des énergies raffinées et subtiles. Le corps se comporte donc comme une centrale de transformation de l’énergie de base (dense, physique), qui s’affine et se subtilise (rendre subtil) de centre en centre pour s’élever et alimenter les chakras supérieurs en énergie subtile et spirituelle. C’est pourquoi, Il est recommandé de travailler ses chakras en respectant leur ordre, puisque chacun d’eux a une fonction spécifique.

 

Les fonctions des chakras seraient donc :

 

-de capter l’énergie universelle nécessaire à la vie,

-de distribuer, accumuler et transformer (affiner) cette énergie selon les besoins,

-d’assurer la circulation de cette énergie vitale dans tous les lieux du corps physique et psychique,

-d’œuvrer par l’intermédiaire du système nerveux et hormonal afin de diriger et guider le corps physique.

 

Rappelons que les chakras sont également en lien avec nos organes physiques et notre système hormonal.

 

Les Chakras génèrent l'aura, cette enveloppe subtile et électromagnétique qui englobe le corps humain. On lui attribue aussi un rôle de protection par rapport à notre environnement (physique, mental, psychique). La taille, la position et la couleur de l'aura varient en fonction du niveau d'activité des chakras.

 

 

Le niveau d’activité des chakras

 

Un chakra n’est jamais complètement "fermé" ou "ouvert". Il est plus ou moins actif ! On parlera donc plutôt d'un chakra sous-actif ou sur-actif. Les chakras sont tous interdépendants et lorsqu’un centre énergétique est « sous-actif » alors les autres compensent ce manque pour entretenir l’énergie vitale. 

 

Lorsque certains chakras sont déséquilibrés alors l’énergie sera mal distribuée, cela provoquera des manques ou des excès d’énergie avec au final un risque de maladie. La maladie est donc la conséquence d’un déséquilibre énergétique subtil qui se manifestera alors physiquement sur le corps au bout d'un certain temps. En effet, si l’énergie ne circule pas librement, est entravée ou se concentre aux mauvais endroits, alors le corps en pâtit. Apparaissent alors des faiblesses, de l’instabilité, un manque d’harmonie voire des maladies.

 

Les deux chakras « extrêmes », c’est-à-dire le chakra racine et le chakra coronal, sont dits "verticaux" car ils s’ouvrent à l'énergie respectivement vers le bas (la Terre) et vers le haut (le Ciel).

Les 5 autres chakras sont dits "horizontaux" puisqu’ils s’ouvrent à l'énergie sur le devant et à l’arrière du corps. Ces 5 chakras traverseraient donc le corps humain de part en part, l’énergie pouvant entrer (ou sortir) par l’avant (face antérieure) et pas l’arrière (face postérieure).

 

Il existe également de nombreux chakras secondaires. Les chakras des pieds, des chevilles, des hanches et des genoux seraient en relation avec le chakra de la base (Racine) et ils participeraient à notre communication avec la Terre (ancrage et vitalité). Les chakras des mains, des poignets, des coudes et des épaules seraient, eux, reliés au chakra du Cœur telle une extension du cœur.

 

La jonction entre les chakras et la distribution de l’énergie s'effectuent à travers les Nadis (canaux énergétiques) Ida, Pingala et Sushumna ainsi que par des milliers de canaux secondaires. Les chakras sont généralement symbolisés par une fleur de lotus à plusieurs pétales. Le nombre de pétales correspondrait aux nombres de canaux qui rejoignent ce chakra.

 

Les sept chakras sont composés de 3 régions principales : les 3 chakras inférieurs, les 3 chakras supérieurs et entre les deux le chakra central (chakra du Coeur) qui sert de médiateur entre ces deux groupes de trois chakras.

 

Le but ultime de tout Yogi

 

 

Si les chakras sont tous ouverts et laissent librement circuler l’énergie, alors l’énergie primordiale des chakras inférieurs (la Kundalini) peut être projetée vers le sommet. La Kundalini monte alors dans le Nadi principal Sushuma, qui est pour la plupart quasiment inactif d’habitude.

Common Wikimedia, Silva Nasono
Common Wikimedia, Silva Nasono

 

Dans la tradition hindoue (et comme dans bien d’autres), les chakras sont considérés comme une voie de spiritualisation et comme un processus d’Illumination. Le but ultime est donc de réveiller la Kundalini, cette énergie qui somnole sous forme féminine à la base de la colonne vertébrale. Il s’agit de l’élever pour qu’elle perce les chakras supérieurs (et rejoignent l'énergie masculine). Une fois au sommet, elle libère du cycle éternel de la mort et de la réincarnation. Elle apporte alors « l’Eveil ». La Kundalini est la force d’évolution supérieure cachée en nous et qui a la possibilité de dévoiler notre potentiel spirituel. Ce processus qui part de notre nature animale, nous fait atteindre la capacité spirituelle d’aimer, d’être heureux et de guérir.

 

Par ailleurs, notre corps physique est telle une carte énergétique. Il est tel un miroir de l’esprit qui nous montre où se trouve le(s) déséquilibre(s). Pour comprendre ce qui se passe en profondeur, nous pouvons alors lire le corps comme une carte du refoulement émotionnel. Lorsque nos sentiments restent refoulés, une énergie s’accumule et congestionne notre système énergétique. C’est cette accumulation de déchets énergétiques qui provoque des symptômes de fatigue, de vieillissement et de maladie. Si nos attitudes ou notre état d’esprit sont trop rigides ou trop peu structurés, nos chakras sont exactement à leur image. « L’énergie suit la pensée ainsi qu’un fleuve suit son cours ». 

 

En général, nous avons souvent tendance à puiser d’avantage l’énergie d’un seul chakra au détriment des autres. Un peu comme si nous nous « établissions » dans un chakra particulier au lieu de chercher à gravir l’échelle de la conscience, l’échelle de la Kundalini. Pour le yogi qui pratique le yoga tantrique, s'occuper du déséquilibre de ses chakras est le but de la pratique et le travail d'une vie. Car ces déséquilibres sont la preuve même que l'on existe et il s'agit de faire face à ces déséquilibres au fur-et-à-mesure qu'ils se présentent. 

 

Nous devrions vivre tels les arbres, qui les pieds bien ancrés dans la Terre projettent l’énergie vers le Ciel. On comprend alors aussi l’importance de l’alignement, de se tenir droit notamment quand on médite par exemple.

 

Sources :

Les livres :

Le corps subtil, Cyndi Dale
Le petit livre des Chakras, Ambika Wauters

Bioénergie, Stéphane Cardinaux

Le guide essentiel des chakras, Swami Saradananda

Chakras, guide pratique d'éveil intérieur, Dominique Coquelle

Recherche sur les chakras, Dr Hiroshi Motoyama

Les Chakras, ce qu'ils sont vraiment, Stéphane Le Colas

La toile de l’éveil, Iom Kosta

Yoga et Ayurveda, David Frawley

Les sites internet :

www.energie-sante.net

www.jour-après-jour.com

www.entrecieletterre1.net

www.ateliersante.ch

www.reikiorigines.com

www.bonheuretsante.fr

www.unancha.com

www.clefdubienetre.fr

www.uneviezen.com

www.yogamrita.com



N'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

 

Commentaires: 0