Les relations entre les types de l'ennéagramme



 

L’ennéagramme est une simplification utile de la psyché humaine. Toutefois, chaque type avec sa description est une caricature d’un comportement. On ne rencontre pas une personne qui ne soit l’expression que d’un seul type.

 

En effet, nous exprimons tous les caractéristiques d’un type de base avec au moins un autre type (aile). L’ennéagramme considère une certaine cohérence dans la personnalité humaine. On peut effectivement manifester plusieurs types à la fois mais pas au hasard. Il existe des relations entre les types.

 

Les ailes et les flèches sont des relations qui relient notre type de base aux autres types.

 

Les ailes


A travers la description des 9 types de l’ennéagramme, on peut reconnaître son type de base. Ce type de base peut également être grandement influencé par un autre type à proximité que l’on appelle "l’aile".

 

Les deux points qui sont à côté de votre type de base sont appelés les ailes. Il y a de fortes chances que l’un des points représente un type qui vous influence également fortement. Le type 3, par exemple, a pour ailes les types 2 et 4. Pour le type 9, c'est les ailes 8 et 1. A vous de déterminer quelle aile vous semble clairement présente dans votre personnalité.

 

L’aile peut avoir tendance à modérer ou accentuer les caractéristiques de votre type de base. Pour rappel, les types 8-9-1 appartiennent au centre instinctif, 2-3-4 au centre émotionnel et 5-6-7 au centre mental. Si votre type de base est 2 et votre aile 3, vous serez clairement tourné vers l’émotion. Par contre, un type de base 2 avec une aile 1 se partage entre émotion et action.

 

Au début de la vie, on manifeste essentiellement un type de base. A partir de l’adolescence, une des ailes de notre type de base va se développer. Théoriquement, l’influence du type de base restera majoritaire. Ensuite, vers 40 ans, la deuxième aile du type de base va se développer et prendre de l’importance dans la personnalité. Cette deuxième aile (aile secondaire) n’est pas systématique et reste moins importante dans la personnalité que la première aile (aile principale). Donc, théoriquement, plus on est jeune, plus il est facile de déduire notre type de base qui est moins influencé par les ailes à proximité (aile principale et aile secondaire).

 

Sachant que l’on a un type de base sur 9, une ailes principale dont l’influence peut aller de très forte à très faible) et une aile secondaire dont l’importance peut varier de forte à absente, cela donne déjà 135 combinaisons de personnalités pour un type de base. L’ennéagramme est donc tout sauf simpliste.

 

Les flèches : l'intégration et la désintégration

Enneagramme

 

La personnalité de base n’est pas statique. Celle-ci se transforme par l’influence des ailes. Mais, en plus de cela, le mouvement de la personnalité sera marqué par les flèches de l’ennéagramme. Selon que notre type de personnalité suit un mouvement d’intégration (maîtrise de sa compulsion, équilibre) ou de désintégration (laisser aller à sa compulsion, déséquilibre), nous pouvons vivre les influences des autres types de l’ennéagramme.

Lorsqu’une personne avec une personnalité de base (type de base) se laisse aller à sa compulsion, il va exprimer les limitations de son propre type et y ajouter, si le mouvement de désintégration se poursuit, les aspects négatifs du type désigné par la flèche de désintégration.
Exemple : pour le type 5, le mouvement de désintégration est symbolisé par la flèche qui part du 7 et vient sur le 5 (on prend les aspects négatifs du 7 !

 

Au contraire, lorsqu’ une personne avec une personnalité de base (type de base) maîtrise sa compulsion il va exprimer la vertu de son propre type et y ajouter, si le mouvement d’intégration se poursuit, les qualités du type désigné par la flèche d’intégration.

Exemple : pour le type 5, le mouvement d'intégration est symbolisé par la flèche qui part du 5 et va vers le 8 (on acquiert les qualités du 8 !

 

Enneagramme intégration désintégration

 

Ces mouvements d’intégration et de désintégration peuvent être provisoires ou durables. Selon que l’on subisse un stress ou que l’on vive une période de sécurité, un mouvement de désintégration ou d’intégration peut s’opérer. La vie est faite d’équilibre et de déséquilibre. Toutefois, une désintégration prolongée est signe d’un déséquilibre grave qui peut représenter un danger pour soi (et les autres). Une intégration quasi permanente n’est possible que par un travail important sur soi, un développement personnel approfondi ou un évênement exceptionnel de la vie.

 

 

En résumé, pour comprendre totalement sa personnalité , il faudrait tenir compte de 5 types :

 

  1. le type de base
  2. le type de l’aile principale
  3. le type de l’aile secondaire
  4. le type dans le sens de la désintégration de la personnalité
  5. le type dans le sens de l’intégration de la personnalité

 

 

Ainsi, le but ultime est de parcourir la totalité de l’ennéagramme dans le sens de l’intégration (c’est mieux!) et vivre une personnalité saine et équilibrée.

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

 

Commentaires : 0