Les plantes du monde Part.3


HARPAGOPHYTUM (Griffe du Diable)

C’est dans les régions très chaudes et désertiques comme en Afrique Centrale ou en Afrique du Sud que l’on rencontre l’Harpagophytum procumbens ou Racine de Windhoeck. On l’a surnomme également Griffe du Diable en raison de ses petits crochets qui lui permettent de s’accrocher au pelage des animaux. L’Harpagophytum est un tubercule et c’est surtout la racine secondaire que l’on utilise. Des études scientifiques ont mis en évidence les propriétés majeures anti-inflammatoires et antalgiques (antidouleurs) de l’Harpagophytum. L’efficacité avérée de cette plante et son succès font qu’aujourd’hui, elle est menacée car trop prélevée. Traditionnellement en Afrique, elle soigne les maladies du sang, l’indigestion, diminue la douleur (notamment lors d’un accouchement).

 

La Griffe du Diable est composée de nombreux principes actifs (harpagosides, flavonoïdes…) apportant des vertus anti-inflammatoires, anti-oxydantes, antispasmodiques et bien évidemment analgésiques. Ensuite, on y trouve une source importante de vitamines (dont plusieurs du groupe B…) et de minéraux. On la considère comme la plante le plus puissante en phytothérapie pour les problèmes ostéopathiques ou articulaires. A noter toutefois, que la plante soigne principalement les symptômes mais que le problème de fond reste (dont notamment une acidité élevée du corps).

 

Ses vertus et bienfaits vérifiés, probables ou traditionnellement reconnus :

  • anti-inflammatoire exceptionnel et antidouleur majeur
  • diminue l’acidité du corps et purifie le sang (l’acidité pouvant être à l’origine des douleurs ou inflammations)
  • soulage des problèmes ostéopathiques ou articulaires (rhumatismes, lombalgie, tendinites, sciatique, arthrose, foulures…), augmente la souplesse des articulations (sportifs)
  • agit sur la sphère hépatique et stimule la digestion (protège le foie et la vésicule biliaire)
  • soulage lors de chocs physiques, de traumatismes après un accident
Harpagophytum

Source photo Henri Pidoux, Common Wikimedia


Posologie et précautions :
De 1000 à 2500mg d’extrait sec par jour et en dehors des repas pour une action anti-inflammatoire maximale. On la trouve également sous forme de pommade pour une application cutanée. On peut la prendre en urgence en cas de fortes douleurs ou d’inflammation. Mais, son efficacité ne devient réelle qu’en traitement de fond (de 3 semaines à 3 mois). Elle est donc idéale pour ceux qui souffrent de douleurs chroniques ou en prévention, pour ceux qui préparent un événement sportif exigeant. La qualité de l’Harpagophytum peut grandement varier et il faudra donc veiller à un taux d’Harpagosides d’au moins 1,5%. L’Harpagophytum est très sécuritaire et mondialement utilisée. Toutefois, la plante est puissante et il faudra vérifier la tolérance de votre organisme à ses composées et éviter tout risque d’allergie. La prise quotidienne devra donc être progressive. Elle est également déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes, aux jeunes enfants de moins de 3 ans, à ceux qui souffrent de troubles gastriques, d’hypertension, de diabète ou d’insuffisance rénale. Pour terminer, la plante ne devra pas être associée avec d’autres médicaments tels que anti-inflammatoire, anticoagulant, cardio-vasculaire.

MACA

Surnommée le Ginseng péruvien, cette plante originaire du Pérou pousse à des altitudes supérieures à 3000m et dans des conditions souvent extrêmes. La Maca (Lepidium meyenii) était adorée par les Incas qui l’utilisaient notamment pour donner de la force à leurs soldats. C’est d’ailleurs pour ses effets stimulants et énergisants que les conquistadors espagnols l’ont adoptée par la suite. Traditionnellement, les indiens l’utilisaient comme aliment (comme la Spiruline) et pour faire face aux froids rigoureux. Ses effets, ainsi que ses propriétés équilibrantes et aphrodisiaques sont proches du Panax Ginseng. Aujourd’hui, on lui donne aussi le nom de Viagra Péruvien. Son pouvoir aphrodisiaque l’a fait connaître dans le monde entier. On considère également qu’elle est adaptogène et s’adapte donc aux besoins de l’organisme en redonnant de l’énergie selon votre situation individuelle.

 

Elle est riche et d’une grande valeur nutritionnelle. La Maca est composée de protéines jusqu’à 15%), de minéraux en quantité (surtout du potassium, du calcium, du souffre et du phosphore), de vitamines (B…, D3, E et P) et de nombreux acides aminées. Ses propriétés aphrodisiaques et énergisantes proviennent également de certains autres composés (alcaloïdes, isothiocyanates…).

Ses vertus et bienfaits vérifiés, probables ou traditionnellement reconnus :

  • redonne de l’énergie et de la vitalité
  • renforce clairement la libido et réveille le désir
  • combat le stress et apporte du bien-être en équilibrant le système nerveux
Maca

Posologie et précautions :
De 1g à 1,5g d’extrait de tubercules en au moins 2-3 prises par jour. Le taux de macamides et macaenes doit être de 0,6%. Si c’est plus, réduire la dose journalière. Il est conseillé de faire une pause de 1 semaine toutes les 3 semaines et de la consommer périodiquement uniquement.
En effet, il n’est pas conseillé de la consommer plus de 3 mois d’affilé ou à haute dose. Il n’y a pas d’effets secondaires ni de contre-indications connus à ce jour. Mais peu d’études sur la Maca ont été réalisées. A sa décharge, la Maca est consommée depuis des siècles et aucun impact négatif n’a été clairement observé. A éviter toutefois en cas de problèmes cardiaques, de tension artérielle élevée ou de syndrome métabolique.

PROPOLIS

La Propolis a été utilisée par de nombreuses civilisations antiques comme les Grecs, les Egyptiens et les Romains. Son usage a traversé les siècles. Les Romains s’en servaient notamment pour guérir et nettoyer les blessures de guerre tout en diminuant la douleur. Les Egyptiens, eux, l’utilisaient pour son action antibactérienne très puissante. Plus récemment, les Russes pratiquaient des anesthésies locales avec la Propolis. Produit direct de la ruche, les abeilles sécrètent la Propolis afin de colmater, réparer, assainir et aseptiser leur habitat. La Propolis permet même de momifier d’éventuels cadavres qui se retrouveraient dans la ruche et d'éviter ainsi leurs décompositions. Les Egyptiens s’en sont d’ailleurs inspirés pour la momification.

 

Contenant jusqu’à 50% de résine et 30% de cire, elle est également composée d’acides gras, d’huile essentielles, de pollen et quelques minéraux. Comme pour le miel, la composition de la Propolis est très variable selon le lieu de production et la végétation environnante.

Ses vertus et bienfaits vérifiés, probables ou traditionnellement reconnus :

  • véritable bouclier anti-infectieux, antiviral, antifongique, antibiotique et antioxydant
  • stimule le système immunitaire et protège contre l’infection
  • protège contre les maladies hivernales (grippe, angine, otite, rhume…)
  • aide à la cicatrisation des plaies, calme les inflammations
  • combat les maux de la bouche, des dents (carie) et de la gorge
  • soigne l’extinction de la voie (chanteur)
  • prévient le cancer (antioxydant, antimutagène, anti-tumorale)*
Propolis

Posologie et précautions :
On la trouve sous différentes formes : extrait alcoolisé, gélule, bonbon, sirop, spray…). Il est alors important de vérifier la proportion réelle de Propolis (seulement 5% à plus de 50%). Plus elle est de bonne qualité et pure, plus elle est efficace. Idéalement, la Propolis doit provenir d’une ruche non exposée à la pollution. Il est conseillé de faire une cure de 3 semaines maximum puis une pause d’une semaine au moins. En effet, inutile de stimuler le système immunitaire en continu. Il faut évidemment être prudent en cas d’allergie aux produits de la ruche et faire un essai sur la peau pour déceler toute réaction gênante (pli du coude). Certains auraient noté une allergie possible si associée avec du baume du Tigre ou baume du Pérou. Sinon, la Propolis est très sécuritaire et sans effets secondaires.

 

* pour prévenir le cancer, sur le long terme, rien ne vaut l'action du Goji, le Curcuma, le Gingembre ou l’ail, véritablement antioxydants.

RHODIOLA ROSEA

La Rhodiola (Rhodiole) était utilisée il y a plus de 3000 ans par des peuples du Nord comme les Vikings, les Inuits ou encore en Sibérie. Cette plante qui pousse dans des régions très froides (hautes montagnes ou Norvège, Suède, Russie…) est surnommée « Racine d’Or » car elle revitalise l’organisme. En effet, les vikings la consommaient pour retrouver force, courage, confiance en soi. Plus récemment, les russes l’ont également utilisée pour leurs soldats afin de leur donner force et résistance face à un environnement difficile (climat), fatiguant (manque de sommeil) et stressant. La Rhodiola augmente également la production de globule rouge (et blanc). C’est pourquoi on l’utilisait pour combattre le manque d’oxygène en haute montagne.

 

La Rhodiola est composée entre autres de minéraux, de vitamines, d’acides aminés mais surtout elle a des propriétés antioxydantes exceptionnelles qui permettent de lutter contre le vieillissement prématuré. Elle favorise également la production de neurotransmetteurs comme la sérotonine qui engendre bien-être et équilibre nerveux, la dopamine et bien d’autres hormones sources de régénération et revitalisation (action sur les glandes surrénales, thyroïde, pinéale). La Rhodiola est adaptogène (adaptation au besoin du corps) et combat les manques pour assurer un équilibre nerveux et une meilleure résistance au stress et à la fatigue chronique.

Ses vertus et bienfaits vérifiés, probables ou traditionnellement reconnus :

  • augmente la capacité de concentration
  • combat la fatigue physique et nerveuse ainsi que le manque d’endurance
  • améliore le souffle (favorise l’apport d’oxygène dans le sang) pour les sportifs
  • régularise la tension, protège des maladies du cœur
  • renforce le système immunitaire
  • combat la dépression chronique, améliore le bien-être mental en apportant confiance en soi et résistance mentale face au stress
  • aide au sevrage des addictions (alcool, tabac, cannabis…) et soulage du manque ( stress, peur, paranoïa, dépression…)
Rhodiola rosea

Source photo Alpsdake, Common Wikimedia


Posologie et précautions :
De 350 à 550mg par jour 30min. avant le repas avec 7 jours de cure pour 7 jours de pause. Une Rhodiola de bonne qualité est riche en Rosavine (vérifiez la composition et comparez). A prendre le matin et le midi mais pas le soir car elle peut empêcher de dormir. La Rhodiola est adaptogène et s’adapte donc aux besoins réels de l’organisme sauf à haute dose ou elle peut-être toxique. Avec la Rhodiola, on peut se sentir d’avantage fatigué le soir et elle favorisera donc un sommeil réparateur. A noter qu’il faut éviter de l’associer avec des substances excitantes car la Rhodiola excite particulièrement. Il est conseillé d’associer la prise de Rhodiala avec une plante calmante. Si l’on évite le surdosage et que l’on augmente progressivement la dose, la Rhodiola (et ses effets) reste bien connue et sécuritaire. Sauf pour les diabétiques, ceux qui souffrent de maladie rénale ou cirrhose, les femmes enceintes qui doivent demander conseil à leur médecin.

SPIRULINE

Cette micro-algue bleue-verte était cultivée par les Aztèques et les Incas comme nourriture. La spiruline est très riche et est considérée comme un aliment complet. Par ailleurs, son origine est très ancienne et elle faisait sans doute partie des premiers végétaux sur notre terre, il y a 3,5 milliards d’années. Même si elle se développe naturellement, aujourd’hui elle est également cultivée afin de répondre à la forte demande. Consommée une fois séchée au soleil, la Spiruline a des vertus nutritionnelles extraordinaires.

 

En effet, cette micro-algue a une valeur nutritionnelle très élevée qui permet de lutter contre les carences alimentaires et la malnutrition. Elle est exceptionnellement riche en protéines. Elle contient aussi des acides gras essentiels (dont Oméga 6), des oligo-éléments, des minéraux (dont beaucoup de fer) et des acides aminés essentiels. De plus, elle est source de vitamines A, du groupe B, D, E, K (et particulièrement de la Bêta-carotène - provitamine A et vitamine B12). Pour terminer, elle est riche en chlorophylle.

 

Ses vertus et bienfaits vérifiés, probables ou traditionnellement reconnus :

  • lutte contre les états de carence alimentaire, régule la faim et évite les carences lors d’un régime
  • prévient la fatigue musculaire
  • stimule le système immunitaire et protège l’organisme
  • détoxifie le corps des métaux lourds et autres polluants (voire même la radioactivité)
  • régule le taux de glycémie dans le sang, lutte contre l’excès de cholestérol et contre le diabète
  • combat l’anémie
  • aide les femmes à soulager des règles trop abondantes et douloureuses
  • anti-cancer (du fait de ses vertus).
Spiruline

Posologie et précautions :
De 0,8 à 6g par jour, sans dépasser 3 semaines. Son usage est sécuritaire mais il ne faut pas dépasser les doses recommandées en raison de sa vertu détoxifiante. En effet, une détoxification trop rapide pourrait s’accompagner d’effets secondaires gênants voire de nausées. Certains la déconseillent également à ceux qui souffrent de la goutte. Vérifiez également que vous n’êtes pas allergique aux algues (doses progressives). La spiruline a la propriété de fixer les polluants. Cela signifie donc qu’il faut veiller à son lieu de production et à sa qualité (culture bio). La Spiruline du Mexique semble être la meilleure sur le marché actuellement.

TRIBULUS TERRESTRIS

Le Tribulus est une plante médicinale qui jouit d’une bonne réputation et ses effets sont bien connus. Son fruit est utilisé depuis plus de 3000 ans par la Médecine Chinoise et Ayurvédique pour combattre les maladies du foie, des reins ainsi que les maladies urinaires. Toutefois, on l’utilise surtout aujourd’hui comme aphrodisiaque pour stimuler la libido. Ou alors il est adoré des body-builders qui profitent depuis les années 80 de ses effets anabolisants et de sa capacité à augmenter la masse musculaire.

 

Dans la graine de Tribulus, on y trouve des éléments actifs comme les stéroides saponines, la dioscine, la diospénine et la protodioscine. Ils ont effectivement un effet bénéfique sur la libido, la forme physique et l’augmentation de la masse musculaire. Le Tribulus est également composé de phytostérols qui soulagent en particulier des affections du système urinaire, cardio-vasculaire et de la prostate.

 

Ses vertus et bienfaits vérifiés, probables ou traditionnellement reconnus :

  • augmente l’endurance et favorise la prise de masse musculaire (anabolisant naturel)
  • renforce le cœur (muscle) et le système cardiovasculaire
  • efficace contre la fatigue et le manque d’énergie
  • équilibre le système nerveux, aide à un sommeil profond et réparateur
  • diminue les troubles liés à l’andropause et la ménopause
  • action sur le système urinaire et la prostate
  • action tonique sur le foie et régule (diminue ou augmente) le taux de testostérone dans l’organisme (adaptogène)
Tribulus Terrestris

Source photo Bernard Dupont,
Common Wikimedia



Posologie et précautions :
De 600mg à 1200mg par jour et si possible le midi ou l’après-midi en divisant la prise. Les effets du Tribulus sont relativement puissants et rapides et se font ressentir après 3-4 jours. Il est conseillé de ne pas le prendre sur une trop longue période et de faire des pauses d’une semaine toutes les 2 semaines. Pour ressentir pleinement les effets sur la libido ou la forme physique, on peut l’associer en synergie avec le Maca ou le Ginseng. Le Tribulus est sécuritaire et adaptogène (s’adapte aux besoins du corps). Même si les effets sont puissants, il n’y a pas d’effets secondaires aux doses recommandées et en faisant des pauses dans sa prise. A noter toutefois, qu’à ce jour, il n’y a pas d’étude sur les interactions éventuelles avec d’autres médicaments. A éviter donc tout comme avec des excitants comme le café ou d’autres plantes excitantes.

N'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

 

Commentaires : 0